logo-impression
  • Posté le 29 novembre 2016 / 532 visites

Harmonisation de l’Indemnité mensuelle de technicité : à suivre...

Lors du groupe de travail déclinant l’annonce du ministre d’engager une harmonisation indemnitaire en matière d’Indemnité mensuelle de technicité (IMT), la CGT s’est félicitée de cette augmentation de rémunération pour certains collègues.

Cependant, nous avons pointé plusieurs problèmes.

Outre que cette harmonisation va se traduire par un gain pour à peu près 10% des collègues, le calendrier s’étale jusqu’en 2019, donc au-delà de la mandature actuelle, nous demandons donc un calendrier resserré.

Nous demandons une harmonisation au niveau maximum existant aujourd’hui, 101,98€, et non les 89,48€ proposés.

Nous sommes contre le financement de l’harmonisation par l’enveloppe du « versement indemnitaire exceptionnel » (prime de 100€ annuels). En effet, il s’agit d’une enveloppe globale non fléchée, son utilisation pour l’harmonisation de l’IMT reviendrait à supprimer le versement des 100€ (déjà largement insuffisants) pour les collègues non concernés par l’harmonisation indemnitaire (DGFIP, DGDDI), et à soustraire de l’augmentation de l’IMT 100€ pour les autres. Pour la CGT c’est inacceptable, la prime de 100€ annuels doit être sécurisée juridiquement, mais ne doit pas financer des mesures d’harmonisation.

Le ministère a pris note des propositions de la CGT et nous présentera un calendrier resserré, des précisions sur le financement, et sur le périmètre des collègues concernés par l’harmonisation de l’IMT (en particulier les collègues en DREAL).

Très rapidement, la mesure devant entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2017 !

La CGT réaffirme ces revendications salariales :

  • une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice, indexé sur un nouvel outil de référence qui prenne mieux en compte les dépenses effectives des salariés et l’évolution du coût de la vie ;
  • Un rattrapage de la perte de valeur du point accumulée (15% depuis 2000) ;
  • Un smic à 1800 € brut avec un point de départ pour la catégorie C à 120%, pour la catégorie B à 140% et pour la catégorie A à 160% de ce niveau.

Pour rappel, cette année, la France se distingue encore par une progression des dividendes versés de plus de 11%. Une augmentation de revenu à deux chiffres est donc possible !

La CGT revendique une revalorisation des régimes indemnitaires et une harmonisation par le haut, l’intégration des régimes indemnitaires communs dans le traitement, permettant leur prise en compte dans le calcul de la pension, la prise en compte des autres primes, non intégrables dans la grille au titre des qualifications, sous la forme d’un complément de pension d’origine indemnitaire fondé sur les règles du code des pensions civiles et militaires, l’attribution et son intégration dans le traitement indiciaire d’un régime indemnitaire aux agents contractuels avec l’Indemnité d’assiette et de technicité (IAT).

La CGT continuera de combattre toute forme de différentiation de la rémunération ou de la carrière basée sur l’évaluation de la performance individuelle.

Article publié sur le site de la fédération des finances CGT : www.cgtfinances.fr


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.