logo-impression
  • Posté le 21 mars 2011 / 37 visites

Lettre au DG sur les contrôles de radioactivité sur les importations en provenance du Japon

Monsieur le Directeur général,

Une dépêche AFP du 16 mars 2011, reprise dans la presse, annonce que Système d’alerte rapide pour la nourriture et les aliments pour animaux (RASFF) dépendant de l’Union européenne recommande aux États membres “de procéder à des contrôles de radioactivité des aliments importés du Japon, à la suite de la catastrophe nucléaire sur
l’île”.

Cette mesure semble tomber sous le sens : les autorités sanitaires taïwanaises annonçaient le 20 mars avoir détecté des radiations sur un lot de fèves en provenance du Japon. Il est par ailleurs envisageable que ces contrôles soient rapidement étendus à
d’autres types de marchandises voire à l’ensemble des importations du Japon.

En liaison avec les autorités sanitaires, notre administration doit naturellement se trouver en première ligne dans la mise en oeuvre de ces mesures.

De tels contrôles ne s’improvisent pas : les radiations ne peuvent être détectées qu’à l’aide d’instruments de mesure spécifiques confiés à des personnels formés à leur utilisation.

À la suite de la catastrophe de Tchernobyl, de tels instruments avaient été remis en dotation dans de nombreux bureaux et brigades de douanes et des personnels formés mais ce type de contrôle étant tombé en désuétude, l’entretien et l’étalonnage de ces appareils ont été abandonnés tout comme le suivi des formations. Par ailleurs, les
fermetures de centaines d’implantations douanières depuis cette période nous fait craindre que l’inventaire même de ces matériels n’ait pas été tenu à jour. Enfin, plus de la moitié des personnels en place à l’époque sont certainement aujourd’hui en retraite et beaucoup
de ceux qui sont encore en poste ont changé d’affectation.

Cette situation appelle donc une réponse urgente et des mesures volontaristes pour assurer une protection efficace de l’espace national et européen que nos citoyens sont en droit d’attendre.

Nous vous demandons également la mise en place d’une protocole de sécurité en cas de découverte d’une source importante de radiations.

Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur général, mes sincères salutations.

Pour le SNAD CGT, son secrétaire général,

Bertrand Vuaroqueaux

Contrôles de radioactivité sur les produits Japonais

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.