logo-impression
  • Posté le 23 mai 2024.

Révolution numérique ou pression numérique ?

RÉVOLUTION NUMÉRIQUE ou PRESSION NUMÉRIQUE ?

Quand les nombreux applicatifs notamment interministériels poussent à bout les agents et particulièrement les encadrants !
UNE SURCHARGE PLUTÔT QU’UNE SIMPLIFICATION !



Depuis 1993, au fil des incessantes évolutions réglementaires et techniques, la douane navigue dans des changements effrénés, très rapides voire trop rapides.

Ils ont parfois été mis en place avec une communication et des formations trop génériques. Bien souvent, tout cela s’est opéré à la dernière minute !

Et là où le bât blesse, c’est que toutes ces nouveautés sont accompagnées par un accroissement exponentiel de l’utilisation du numérique.

La CGT avait été à l’initiative d’une demande d’étude ergonomique au moment du déploiement de DELTA, ses préconisations n’ont jamais été suivies par la DGDDI.

S’agissant du Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA), la douane est dans l’illégalité depuis sa mise en œuvre puisque de nombreux applicatifs ne sont pas compatibles avec les logiciels de soutien à la non voyance ou à la mal voyance créant ainsi des situations discriminantes ou de rupture d’égalité.

Malgré les campagnes de communication et d’auto-congratulations de nos décideurs vantant cette modernisation censée simplifier le travail des collègues, le résultat escompté notamment en terme de gain de temps n’est pas si sûr.

Même si en douane, les agents se sont habitués,

  • au manque d’effectif
  • au « système D »
  • au travail à rendre pour hier !
    Doivent-ils continuer à être maltraités ? Toutes ces situations sont le quotidien de tous, encadrants compris, sur le terrain comme dans les fonctions supports.

La CGT vous embarque pour un petit tour d’horizon ! (Lire la suite...)

Version en ligne

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.