logo-impression
  • Posté le 13 novembre 2009 / 226 visites

Info rapide : des perspectives pour Lyon et Rouen

Le groupe de travail du 12 novembre 2009 sur la mise en place en place des programmes CHORUS (gestion financière de l’État : dépenses et recettes non fiscales) et SIRHIUS (gestion des ressources humaines des Ministères de Bercy et des Affaires étrangères) a été l’occasion pour la Direction générale d’annoncer la mise en place de nouveaux services :
- deux "centres de services partagés" (CSP) d’une quarantaine d’agents pour CHORUS en 2010, l’un à Paris, l’autre à Lyon. Les recrutements auraient lieu par enquête dans le premier semestre pour une affectation au 1er septembre. Dans un premier temps, une vingtaines d’agents supplémentaires pourraient être nécessaires pour exercer une fonction (service facturier) destinée à être transférée ensuite assez rapidement à la DGFiP. Nous avons insisté pour que la gestion de ces emplois ne conduise pas à installer des agents sur un siège éjectable.
- un centre de service des ressources humaines (CSRH) d’un effectif minimum de 80 agents que la DG propose d’installer à Rouen en 2012 ou 2013. Notre demande d’envisager une implantation sur au moins deux sites différents s’est heurtée à une franche hostilité de la DG.

Les implantations proposées tiennent évidemment compte des perspectives de reclassement des agents des CISD de Lyon et Rouen. Le calendrier de fermeture du CISD de Lyon pourrait d’ailleurs être accéléré si les agents souhaitaient massivement profiter de cette opportunité.

Pour Rouen, il s’agit également d’offrir une perspective de reclassement sur place aux agents de l’END. La volonté de la DG de regrouper cette école avec l’ENBD de La Rochelle est intacte mais toujours en attente de l’arbitrage du Ministre qui devrait intervenir en fin d’année.

La mise en place de CHORUS, SIRHIUS et de l’opérateur national de la paye (ONP) auront également des conséquences sur les services gestionnaires des DI qui conserveront cependant leur pouvoir de décision en matière de dépense et de gestion des personnels et l’intégralité de certaines fonctions (régies d’avance probablement augmentées, formation, promotion, hygiène et sécurité, évaluation, préparation des mutations...).

Un compte-rendu plus complet présentera les aspects techniques (parfois ardus) de ces dossiers.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.