logo-impression
  • Posté le 11 mars 2019 / 75 visites

Faites plus, vous aurez toujours moins … ou la performance pour les nuls.

Après s’être auto-félicité des résultats de la BSE de Gillot lors du dernier CTPL, le directeur a tenté de vendre une drôle de salade aux représentants du personnel et aux agents de la brigade.

Ainsi, le fin stratège de l’Océan Indien a expliqué qu’avec moins d’agents, la BSE de Gillot avait fait plus en 2018 ; et qu’il allait « muscler » sa cellule LCF au CDP par adjonction d’un à deux agents CO. Sauf que son brillant projet se transforme par l’idée d’un transfert non pas d’un agent CO à la cellule LCF du CDP mais d’un à deux agents SU de la BSE de Gillot, dixit le chef divisionnaire en réunion à la BSE. Encore un joli tour de bonneteau … Ou alors une bien belle boulette divisionnaire ...

Après avoir dégraissé les équipes en tenue dévolues au contrôle au filtre, moins 4 agents à la cellule de ciblage aérien, moins 1 agent au GIR, moins 2 agents à la cellule LCF au CDP, ça fera encore moins 1 à 2 agents pour accueillir avec le sourire les passagers aériens et avec compétence les fraudeurs potentiels.

La solution retenue par la hiérarchie pour pallier au manque prévisible de moyens en personnel serait de ne retenir pour les contrôler que les « vols sensibles » … nous attendons avec impatience la définition du vol sensible, et y répondrons bien sûr. Moins d’agents, moins de vols ...

C’est connu, les fraudeurs sont trop idiots pour s’adapter aux dispositifs mis en place, CQFD ! Ça promet des beaux jours à l’introduction et à l’importation de marchandises de fraude sur le département. Chapeau les artistes ...

NOU LÉ PAS PLUS NOU LÉ PAS MOIN : RESPECT A NOU.

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.