logo-impression
  • Posté le 9 mars 2021 / 62 visites

CHSCT à La Réunion...le DR entrave la participation de la CGT

Décidément, le dialogue social se dégrade de jour en jour...loin des belles intentions...

Vous trouverez ci-joint l’expression de notre OS suite au CHSCT du 5 mars 2021 : Le SNAD-CGTR n’a pas participé aux groupe de travail du 23 février et au CHS plénier du 5 mars par manque de moyens de communication et de propositions organisationnelles alloués en temps et heures par l’administration et pourtant prévues par ordonnance, les deux en distanciel et tenus avec la collaboration des autres représentants du personnel, in solidum.

D’autre part, le 4 mars par courriel, nous avons sollicité de l’administrateur supérieur la possibilité d’aménagement horaire (couvre-feu) sur demande de chaque agent.

En effet, notre demande était de permettre la meilleure gestion de ces nouvelles contraintes pour les agents, dans tous les services, par des aménagements horaires facilités pour chaque agent qui en ferait la demande à son chef de service sans en révéler les motifs, le cadre de la vie privée devant être préservé et la bonne foi étant reconnue aux professionnels que sont les agents des Douanes.

Les nouvelles mesures préfectorales, au-delà de la concentration d’automobiles, peuvent impacter la vie des agents pour ce qui concerne l’approvisionnement en denrées, les rendez-vous médicaux et tout autre déplacement nécessaire à l’équilibre de chacun.

Il vient de nous être précisé que les chefs de service pourront examiner au coup par coup, les demandes ponctuelles de toute nature, qui leur seraient présentées. Précision faite que la mention, dans la note de service, d’une "contrainte familiale" (la plus souvent invoquée) ne doit pas être considérée comme restrictive.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.