logo-impression
  • Posté le 21 juillet 2020 / 110 visites

ALLO ALLO, Y A QUELQU’UN AU BOUT DU FIL ???

Les agents des douanes sur l’île de La Réunion ont cru tomber à la renverse en recevant le flash agents "Lancement de la phase pilote d’AG-Net".
La CGTR a réagi ! Et le bureau national a interrogé la DG sur la dotation des douaniers exerçant sur les territoires ultra-marins.

Il faut croire que dans notre île les services de la surveillance terrestre voguent sur un Océan Indien bien tranquille, et que le seul risque encouru est celui du coup de soleil au bord du lagon ...

Enfin,ça c’est surtout le point de vue qui doit régner dans les étages de la direction générale ...Une hausse exponentielle des saisies de stupéfiants, des bateaux en provenance de Maurice qui viennent prendre livraison de ballots de notre cannabis local ou qui s’échouent remplis à la gueule de tabac de contrebande, une criminalité de plus en plus, et de mieux en mieux, organisée à tel point que la direction bataille à raison pour la création d’une antenne du SEJF locale, et des agents de la surveillance toujours en situation de sous-équipement par rapport à leurs collègues de métropole ...

Le lancement de la phase pilote d’AGNET ( application moderne et sécurisée au service des agents de la surveillance terrestre dixit la DG - Cf. Aladin / BIC du 20/07/2010) vient nous rappeler à quel point la métropole pense à ses ultramarins : ziskakan ?

Poursuivons ... Voici ce qui est repris sur Aladin : « La douane envisage de doter l’ensemble des agents de la surveillance terrestre de l’application AGNET (Access Gate NETwork), un moyen de communication déployé sur les smartphones professionnels destiné à échanger des informations et coordonner les opérations de manière sécurisée. ». Si un agent en poste à La Réunion a vu ces fameux smartphones professionnels, merci de faire signe ...

« Cette solution a vocation à sécuriser les dispositifs opérationnels, ... blabla..., en favorisant la coordination entre les agents, ... blabla ... en augmentant la portée de communication entre les agents (réseau 3G/4G), renforçant ainsi leur sécurité ».

Voilà, comme vous n’aurez accès à rien ici, il faudra sécuriser les dispositifs par signaux de fumée, vous coordonner en agitant vos masques grand public, augmenter la portée de communication en secouant fort vos kayambs, et renforcer votre sécurité en complétant vos équipements d’un sabre à canne ...

Nou lé pas plus nous lé pas moin : respect a nou !

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.