logo-impression
  • Posté le 20 novembre 2019 / 115 visites

35 ans pour en arriver là...

Vous trouverez ci-dessous et ci-joint la déclaration de la CGT Réunion à l’ouverture des CAP locales et 3

La loi du 11 janvier 1984 a mis en place les CAP, instances paritaires qui constituent un des piliers du Statut général et également, un outil essentiel pour la vie des agents, pour leur carrière et pour une gestion transparente et démocratique.

La loi de transformation de la fonction publique du six août 2019 a supprimé cet outil, a mis en place une gestion opaque et a privé les agents de recours contre l’arbitraire.

Loin du progrès social, elle permet la généralisation des postes à profil, la limitation de durée sur les postes, les sanctions effectives en cas de refus de mutation, la disparition de la période de radiation etc...

35 ans pour en arriver là...

A travers la destruction de la fonction publique, sourde à toute forme de contestation populaire, la machine libérale au pouvoir avance et ne laisse que peu d’espoir à l’intérêt général.

Monsieur le Président, quel sera le contenu de l’entretien préalable exposant les conditions d’accueil ? Les agents seront-ils destinataires d’un compte-rendu ? Comment sera déterminé l’avis de la résidence d’arrivée (votre avis) ? Cet avis sera-t-il contraignant ? Comment seront affectés localement les agents du tableau national des mutations ? Comment seront gérés les mouvements internes ?

Aujourd’hui, encore, nous sommes là pour l’intérêt général. Pour que le service public douanier réunionnais soit renforcé et apte à faire face aux enjeux de la lutte contre toutes les fraudes.

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.