logo-impression
  • Posté le 18 décembre 2020 / 38 visites

Les douaniers CGT alertent les députés corses

La section du syndicat CGt des douanes de Corse a interpelé la presse concernant le transfert des missions fiscales.

Voici le lien : https://corsematin.com/articles/les-douaniers-alertent-les-deputes-corses-114205

Ces derniers jours, vous avez été destinataires de plusieurs communiqués de l’intersyndicale douanière alertant la communauté douanière sur le risque d’éclatement de la DGDDI, consécutivement à la disparition programmée de nos missions fiscales.

Dès la parution du rapport "Gardette", et suite à l’inscription de ses préconisations dans la loi de finances, le SNAD CGT Corse a mesuré l’ampleur du danger annoncé sur l’existence même de notre direction régionale.

En effet, sans vouloir endosser le rôle de Cassandre, pour une petite direction régionale comme la nôtre, ne comptant plus qu’un total de 116 agents, la disparition du DAFN, conjuguée à celle de la fiscalité énergique (TIPCE), induiraient une énième chute importante des effectifs, qui cette fois-ci, pourrait s’annoncer fatale pour la survie de la direction régionale de Corse. Pour cela, il suffit d’observer le sort funeste actuel de la direction régionale Auvergne.

Néanmoins, fidèle à son habitude, ne voulant pas adopter une position syndicale fataliste, le SNAD CGT a d’emblée décidé de se battre et d’agir en saisissant les élus insulaires, députés, sénateurs et conseillers territoriaux.

Depuis des mois, nous ne cessons notamment d’être en contact avec les parlementaires de l’île, afin de les sensibiliser aux enjeux du DAFN au taux corse et sur la fiscalité énergétique. Aussi, nous conversons et échangeons en permanence avec eux, ce qui a permis le dépôt de multiples amendements à la loi de finances débattus lors de lectures à l’assemblée nationale ou au sénat.

A ce titre, vous trouverez en pièces-jointes l’article de Corse-Matin paru hier, et la dernière intervention de Monsieur le Député de Haute-Corse, survenue lors de la dernière lecture du projet de loi de finances à l’Assemblée Nationale le 15 décembre 2020.

Face à cette énième réforme mortifère à l’encontre du service public douanier, le SNAD CGT Corse demeure présent et combatif. Nous ne fléchissons pas et nous continuons à nous battre avec opiniâtreté, en gardant en ligne de mire l’objectif de conserver un avenir viable pour tous les services et unités au sein de notre direction régionale de Corse.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.