logo-impression
  • Posté le 26 février 2018 / 74 visites

Comité technique PACA Corse

UN SURSIS AVANT LA CHUTE !

Jeudi dernier, le 08/02/2018, s’est tenu à Marseille, le CT-SD de la DI PACA Corse avec l’ordre du jour suivant :

- Approbation des effectifs de référence 2018,
- Bilans de la performance 2017, de la formation professionnelle 2017 et de l’action sociale 2017,
- Présentation du PAP 2018, du budget 2018 et du plan de formation 2018.

Au niveau des effectifs de référence, les OS ont vécu un moment historique ! De façon ininterrompue, depuis de trop nombreuses années, les effectifs étaient en chute libre à chaque présentation de début d’année des tableaux comportant les PAE et ER. Or, cette année 2018 marque un arrêt à cette politique destructrice avec un effectif supplémentaire de 12 ETPT à l’échelle de la DI PACA Corse qui passe de 1416 à 1428 ETPT.

Pour la DR de Corse, l’effectif est stable, sans augmentation ni diminution, avec un effectif total de 122 agents similaire à celui de 2017. Il s’agit de savourer intensément ce moment car malheureusement, cette mer à l’étal en 2018 va brutalement se retirer en 2019 avec la fermeture programmée de la RR de Corse, qui aura pour conséquence de diminuer de 6 agents l’effectif total de la DR en arrivant à un total de 116 agents.

Une nouvelle fois, le SNAD CGT a martelé au DI que pour une petite DR comme la Corse, la fermeture complète d’un service assombrit dangereusement son proche avenir en hypothéquant lourdement sa pérennité. Le DI a répondu que « l’on est pas encore totalement démuni de douaniers en Corse ».

Toute la saveur de cette réponse reposant bien sûr dans le mot « encore », en laissant peut-être entendre derrière un « bientôt » !!! Sans avoir besoin de remonter à la préhistoire, le SNAD CGT, document officiel à l’appui, a indiqué qu’en 2008 l’effectif de référence de la DR de Corse s’élevait à 150 agents. En seulement 10 ans, 28 douaniers insulaires ont disparu de la circulation, soit une baisse de 20% du total !!!

Après avoir épluché les effectifs réels de chaque service, le SNAD CGT a notamment mis un focal sur la BSE de Calvi, en mettant en exergue la situation difficile dans laquelle elle va prochainement se trouver. Comment pourra-t-elle assurer convenablement l’ensemble de ses missions durant la haute saison avec un effectif réel de 11 agents en lieu et place d’un effectif de référence de 15 agents ???

Ainsi, aucune sortie d’école n’étant annoncée, dans l’attente des mutations affectées au 01/09/2018, le SNAD CGT a demandé au DI de faire appel en priorité à des agents Paris-Spé pour la BSE de Calvi dès le printemps.

Sur le sujet des maîtres-chien, le DI et le DR souhaitent entériner le transfert d’un des deux postes en place actuellement sur la résidence de Porto Vecchio vers la résidence de Bastia. Ce glissement de résidence doit d’abord faire l’objet d’une présentation en CHSCT. La nouvelle répartition des équipes cynophiles sera la suivante : 1 EMC Anti-Stup à Ajaccio, 1 EMC à Porto Vecchio, 2 EMC à Bastia et 1 EMC à Calvi.

Le DI a précisé que la DG se trouve confronté à un problème au niveau des vocations de maîtres-chien, une quarantaine d’EMC n’étant pas pourvue à l’échelle nationale.

Au niveau des cibles 2018, une lecture attentive de ces dernières a été effectuée, elles sont quasiment identiques à 2017. Le DI a expliqué qu’il n’était pas focalisé sur l’obtention des cibles, celles-ci étant des objectifs vers lesquelles chaque service et unité doivent tendre sans l’obligation absolue de les atteindre. Dont acte !!!

Concernant le bilan de l’action sociale 2017, on constate une augmentation des CLM, d’après la GRH, ce phénomène serait corrélé au vieillissement moyen de la population douanière sur la DI PACA Corse.

Le SNAD CGT a demandé au DR quelles étaient les suites données par la justice au dépôt de plainte déposé par une collègue relatif à des menaces verbales proférées au téléphone. A ce jour, le DR n’a pas d’informations supplémentaires à donner, il va se rapprocher prochainement du procureur.

Enfin, sur le plan immobilier, le DI et le DR ont indiqué que le projet de création d’une cité administrative à Aspretto semble définitivement enterré. Par conséquent, le SNAD CGT estime qu’il serait opportun de réaliser une réunion d’information avec l’ensemble des agents des services de la DR qui étaient concernés par ce futur déménagement, afin d’effectuer un point de situation sur cet abandon.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.