logo-impression
  • Posté le 28 mars 2017 / 69 visites

Comité technique DI Méditerranée...l’intersyndicale en colère !

Pourquoi nous ne siégerons pas...

Monsieur le Président,

Nous nous présentons devant vous aujourd’hui mais nous ne siégerons pas.
Vous vous demandez pourquoi… nous sommes justement venus vous en donner les raisons.

Vous avez convoqué à nouveau ce comité technique sur les 2 points qui ont été unanimement refusés par les élus des personnels lors du précédent CT, à savoir l’approbation du P.A.E. et des E.R 2017.

Le règlement des comités techniques prévoit que lorsqu’un projet de texte recueille un vote défavorable unanime, le projet peut faire l’objet d’un réexamen. Nous avons pu constater que votre copie demeure intacte.
- N’auriez-vous pas eu suffisamment de délai de réflexion entre la première et la seconde délibération pour revoir votre copie ?
- N’auriez-vous pas été suffisamment persuasif auprès de la Haute Administration pour démontrer l’urgence de la situation et défendre le maintien et le renfort des effectifs de votre DI ?

Nous ne vous cacherons pas notre déception en retrouvant, jointe à nos convocations, la copie-collée de votre projet initial, quel manque d’inspiration : vous n’y avez pas changé une virgule !
Vous n’imaginiez tout de même pas que nous allions accepter de venir discuter d’un projet déjà ficelé ?

Ne comptez pas sur nous pour participer à cette séance.

Nous vous laissons tout seul face à vos responsabilités et nous ne manquerons pas de rendre compte aux personnels de la façon dont le dialogue social est encore une fois foulé au pied.

Nous vous laissons tout seul et certainement « sans état d’âme », pour poursuivre la lente saignée des effectifs de votre DI.
La suppression programmée de 13 ETPT pour la DI PACA, pour vous, ce ne sont que des chiffres, pour vos personnels, c’est encore une fois la preuve que l’Administration les méprise et les maltraite autant qu’elle feint d’ignorer les difficultés auxquelles les agents doivent faire face pour assurer le plus correctement possible les missions.

Ces réduction d’effectifs, c’est aussi la preuve que vous n’avez pas fait ou peut-être pas essayé de faire entendre plus haut l’extrême urgence de maintenir et renforcer les effectifs de notre DI à la hauteur des enjeux.

- Combien de temps encore ignorerez-vous que cette hémorragie des effectifs douaniers aggrave encore l’inadaptation criante de notre pauvre Douane à faire face aux défis auxquels elle se trouve confrontée ?

Enfin, quand les pluies diluviennes n’ont pas découragé les 800 douaniers venus de tout le territoire pour soutenir leurs collègues de Clermont-Ferrand menacés par la fermeture de la direction auvergnate, nous n’allions pas siéger devant vous aujourd’hui.

Pour tous ces motifs, Monsieur le Président, ne comptez pas sur nous pour participer à cette tragicomédie et puisque aucun dialogue véritable n’est possible, puisque le funeste projet de réduction des emplois est déjà acté, assumez- en seul la responsabilité devant les personnels, nous ne serons ni vos complices, ni votre alibi.

Pour l’intersyndicale, les élus respectifs en CT

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.