logo-impression
  • Posté le 9 décembre 2016 / 68 visites

Tract Cybele au Havre...ça continue !

Lors du dernier Comité Technique de Réseau, la CGT a réaffirmé des principes essentiels :

– Un fonctionnaire de l’État n’a aucunement l’obligation de passer un contrat individuel avec une entreprise privée dans le cadre de ses fonctions.
– L’employeur a l’obligation de fournir les outils de travail nécessaires à chaque agent sous son autorité.
– La DG n’avait qu’à signer le contrat au nom de la DGDDI au lieu d’obliger les agents à le faire en leur nom.

Ces principes sont l’évidence pour tous ceux qui ont refusé de signer les Conditions Générales d’Utilisation liées à l’obtention de la carte Cybèle.

Les collègues n’ont ni oublié, ni confondu, ni pas compris !
Ils ont réfléchi et ne sont pas prêts à signer n’importe quoi au nom
de la libéralisation des services publics
ou des PPP (partenariat public privé).

Force est de constater que certains cadres n’ont pas atteint ce niveau de conscience et n’hésitent pas à exercer une pression sur les douaniers.

La CGT rappelle que la Directrice Générale, lors du CTR, s’est engagée à ce que TOUS les collègues (signataires ou non des CGU) aient leur carte Cybèle et qu’aucune sanction ne soit prononcée.
La CGT demande que le message envoyé ce matin soit annulé et exige que la Direction Régionale respecte les engagements de la Directrice Générale.

En cas de persistance de la hiérarchie, la CGT se verrait dans l’obligation d’informer la DG et de demander son arbitrage.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.