logo-impression
  • Posté le 28 juin 2017 / 250 visites

Petit rappel statutaire à l’attention de certains médisants...

La CGT se permet de rappeler la Loi 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique de L’État.
Afin de faciliter la tâche de chacun, allez directement à l’article 34 ; c’est celui qui nous intéresse. !

Les congés annuels, les congés de maladie, les congés pour formations syndicales sont STATUTAIRES  !

Toute réflexion désobligeante de la part d’un chef de service sera à l’avenir rapportée au Directeur Interrégional et un dossier de harcèlement (syndical ou non) sera déposé.
Il est absolument intolérable que certains chefs de service se permettent des commentaires quand des collègues sollicitent de pouvoir utiliser leurs DROITS.
Si dans certains services, l’exercice des missions se trouve de plus en plus difficile à exercer, ce n’est pas à cause des collègues qui font du syndicat, qui prennent des congés, qui sont malades ou qui se forment !

C’est à cause des restructurations, du manque de moyens et du manque d’effectifs.

Le rôle d’un chef de service n’est pas de dénigrer une partie de ses « collaborateurs » mais d’avoir le courage de demander des moyens et des effectifs pour qu’ils travaillent dans de bonnes conditions.
Allez, messieurs mesdames, un peu de courage !
Il ne suffit pas de détenir le pouvoir et les responsabilités, il faut en faire bon usage !
Pour rappel, lors du dernier Comité technique, la CGT a rappelé les mots malheureux d’un responsable à l’encontre d’un collègue suite à son retour de congés de maladie : « c’est fini les vacances, on peut se remettre au boulot. »
La réponse du Directeur Interrégional ne s’est pas fait attendre : « nous avons des carrières à faire et si un chef de service devait tenir ce genre de propos, il serait au mieux inconscient au pire totalement idiot »
À bon entendeur …

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.