logo-impression
  • Posté le 4 juin 2021 / 16 visites

Compte rendu CGT du CDAS 76 du 28 mai 2021

Le nouveau Président du CDAS est M. Jean-Yves LE GALL en remplacement de
M. Pascal LAVOUE. M. LE GALL occupe le poste à la DRFIP 76 de Responsable du pôle pilotage et ressources.

Après la présentation de M. LE GALL, une déclaration liminaire intersyndicale (cf. déclaration jointe en annexe) a été lue en début de séance dénonçant notamment au niveau national la volonté affichée du Secrétariat Général de vouloir vendre l’ensemble des résidences de l’association EPAF.

Au niveau National M. LE GALL a estimé que rien n’était encore décidé et qu’un moratoire avait été accordé par le Secrétariat Général.

Le 21 mai dernier avait en effet lieu un Comité Technique Ministériel (CTM) consacré à l’avenir de l’Action Sociale, et plus spécifiquement au devenir de l’association EPAF (opérateur pour les vacances) et de son parc de résidences.

Le Ministère a annoncé en mars dernier une mesure aussi radicale que funeste, à savoir la vente de l’ensemble du parc (26 résidences). Ceci pourrait également se solder par un plan social pour les 150 salariés de cette association.

La CGT s’est élevée contre cette mesure à la hussarde et a demandé la convocation d’un CTM.

Parallèlement, un courrier commun avait été adressé au Ministre, afin de demander l’ouverture d’une négociation sur le devenir de l’action sociale ministérielle.

Au cours de ce CTM, la CGT a réaffirmé son opposition à ce projet, à ses conséquences sur les personnels et son calendrier de mise en oeuvre irréaliste.
Alors que l’appel à repreneur devait intervenir dans les prochains jours, face aux diverses interventions des fédérations, la Secrétaire Générale a concédé à un moratoire de fait, sans toutefois abandonner à ce stade son projet initial.

Elle s’est également déclarée ouverte pour engager de nouvelles discussions pour en particulier entendre les contre propositions portées ‐ par les fédérations.

Dans les semaines à venir et en particulier dans les groupes de travail, la CGT mettra tout en œuvre pour sauver le patrimoine social que constituent pour partie les résidences vacances EPAF.

Au niveau départemental Cathy TERRIER, déléguée départementale de l’Action Sociale, nous a informé que Madame ZITTER Pauline, assistante sociale, remplace Madame PARIS, était en congé maternité.
* Approbation à l’unanimité du dernier procès-verbal du CDAS du 10/11/2020
Cathy TERRIER a présenté les différents postes de dépenses du budget « crédits d’action locale » 2020 ,qui a été intégralement dépensé et maitrisé (budget 2020 : 82 034€)
Compte tenu du contexte sanitaire, s’agissant des actions menées en 2020 : Parc Axtérix, Bayard, Cinéma et chèque lire : les dates de fin d’utilisation vont être prolongées.
- Certains agents n’ont pas encore demandé les chèques cadeau de 20 € offerts aux enfants en âge de bénéficier du spectacle de noël pour compenser l’annulation du spectacle de noël.
- Pour les billets Astérix, prolongation des billets non utilisés de l’année passée
- Pour les tickets Cinéma : prolongation du délai de validité des billets du temps de fermeture des cinémas.

S’agissant du budget des « crédits d’action locale » 2021, le budget est de 85 174 € (après réserve budgétaire de 6%).

La répartition des crédits déjà abordée lors du groupe de travail dernier est la suivante (cf. tableau joint en annexe).

Sur ce budget, l’Action Sociale du département alloue une enveloppe à la consultation de psychologues fortement sollicités en cette période.

Le CDAS 76 propose en effet aux agents actifs 3 consultations chez un psychologue, les agents doivent se rapprocher des assistantes sociales ou des médecins de prévention.

Le budget prévisionnel était de 5000 € mais il a été nécessaire de l’augmenter de 2000 € car les demandes de consultation augmentent. Proposition adoptée à l’unanimité.

Mme COGREL, assistante sociale est intervenue pour souligner la recrudescence de consultations d’agents pour des motifs professionnels et non plus sociaux. D’après elle, les réformes en cours et à venir en sont la cause principale.

Elle constate que les agents sont victimes d’une part, de la pression sanitaire que nous connaissons actuellement ;cette pression s’est accentuée de différentes manières :
pression liée au télétravail, à la solitude, au manque d‘agents dans les services et à la pression des « statistiques » au travail qui a continué malgré tout.

S’agissant de la prise en charge des consultations de psychologues sur le budget des « crédits d’action locale », la CGT a rappelé que cette action devrait être du ressort des administrations, responsable du mal être dans les services .

La CGT a également demandé qu’une réflexion au niveau du CHS soit faite, sur la prise en charge de ces dépenses de psychologues. Selon nous les consultations de psychologue serait plus du ressort des administrations ou du CHS.
- Arbre de Noel : pas de changement pour les l’organisation des spectacles. C’est le report du spectacle 2020 annulé pour covid.
- Jouets : ils sont commandés. Cathy TERRIER nous informe d’une forte augmentation des tarifs des jouets « 5 à 10 % d’augmentation des prix » + Le coût du transport passe de 1500 à 5000 euros.
- Sorties et retraités Il n’y aura pas de sorties organisées cette année pour les raisons sanitaires que nous connaissons, ni pour les retraités, ni pour les actifs.

A la place il a été décidé de proposer des chèques syndicats d’initiative auprès des offices de tourisme de Rouen, Le Havre ou Dieppe, laissant ainsi la liberté aux agents de choisir l’office de tourisme de leur choix pour effectuer des sorties locales en famille.
- Chèques cultures et Bayard : ces actions seront étudiées au CDAS de septembre 2021 au bénéfice des actifs et retraités
- Aide au permis de conduire :
Lors du précédent GT, la CGT avait défendu une nouvelle action qui était une aide au permis de conduire visant les familles les plus modestes.
L’action proposée pourrait être une aide visant une quinzaine de familles (aide entre 150 et 200€ par famille), aide substantielle afin d’aider ceux qui en ont le plus besoin.
La CGT a été le seul syndicat à voter pour cette action.

Compte tenu du désaccord avec les autres syndicats dont certains regrettent que le CDAS n’aide que les plus faibles revenus, l’action concernant l’aide au permis sera débattue lors du groupe de travail du 24 juin 2021.

- Séances de sophrologie
Des séances de sophrologie seront mises en place en 2021 et les dépenses seront prises en charge à 100 % par la MGEFI (partenariat).
Les séances seront proposées à l’ensemble des agents et non réservées aux seuls adhérents de la mutuelle MGEFI.
Les « crédits d’action locale - CAL » ne prendront en charge que les frais d’accueil (cafés, viennoiseries).
- Restauration collective.

Les organisations syndicales ont demandé que ce point soit ajouté à l’ordre du jour (notamment point sur la situation financière du RIA de ROUEN) mais s’agissant notamment des problèmes de restauration collective du RIA de ROUEN, des précisions seront apportées lors du groupe de travail du 24 juin 2021.

Projet d’une seule association gérant les 2 restaurants RIA ROUEN et RA PREFECTURE.

Dans les questions diverses de fin de séance, la CGT a indiqué qu’elle regrettait que malgré la crise sanitaire de cette dernière année, le Ministère a gardé le cap des réformes destructrices d’emploi et de restructuration des services (notamment le Nouveau Réseau de Proximité à la DGFIP).

Mme COGREL, assistante sociale à la Délégation départementale de l’Action Sociale, a alerté au cours de la réunion sur le nombre de plus en plus important d’agents qui la contactent pour des problèmes exclusivement professionnels liés notamment à des restructurations ou fermetures de services en cours ou à venir.

La CGT a également indiqué au Président du CDAS qu’elle regrettait, compte tenu du contexte sanitaire et des réformes importantes en cours au niveau de l’Action Sociale, que les représentants de l’Administration soient quasi-absents des deux derniers CDAS.

Lors de l’avant dernier CDAS en novembre 2020, seul le Président M. LAVOUE était présent et lors de ce CDAS, en plus du Président, seul M. Denis ROGY pour l’INSEE était présent.

Alors que de nombreux représentants syndicaux étaient présents lors de ce CDAS en audio-conférence, il est plus que regrettable de constater que nos directeurs ne s’intéressent pas à l’Action Sociale. L’action sociale essaie pourtant au travers ses actions de redonner un peu de baume au cœur aux agents dans un contexte difficile et de panser les plaies causées par les multiples restructurations en prenant en charge des consultations de psychologues de plus en plus nombreuses , symptomatique du malaise dans les services.

Quelle est la cause de cette désaffection ? Planning surchargé ou mépris affiché.

Les représentants CGT .


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.