logo-impression
  • Posté le 11 mai 2020 / 21 visites

Reprise d’activité en Normandie : compte-rendu de l’audio-conférence

En préambule de ce compte-rendu, la CGT aimerait vous rappeler qu’elle sait à quel point beaucoup d’entre vous ont une envie irrépressible de chasser l’infracteur, le contrefacteur, de rendre service aux entreprises ou tout simplement d’exercer leur mission de service public mais nous vous demandons aussi d’être conscients de la complexité de la situation. Nous ne pouvons vous défendre, faire en sorte que vous soyez protégés, que vous ayez les meilleures conditions de travail possibles si par ailleurs, l’intelligence collective fait défaut ... Syndicalement, nous avons fait notre travail, à chacun maintenant d’apporter sa pierre à l’édifice.

A l’occasion de cette audioconférence, nous avons évoqué la mise en place du PRA :

- Concernant le décret sur les congés et les RTT, rien encore n’est décidé. Le DI a réaffirmé qu’il attendait les consignes de la centrale pour application. La CGT a fait savoir que certains chefs de service anticipaient ces consignes, le DI préconise d’attendre car ce serait du temps perdu pour les chefs de service car il ne tiendrait pas compte de leurs demandes.
CGT : Demande de réexpliquer aux collègues l’ordonnance sur les congés car source de stress. DI OK.

- Concernant la mise en place du PRA, nous avons demandé qui avait décidé du pourcentage de présence dans les services et comment celui-ci avait il été écrit. Le DI nous répond qu’il a envoyé un premier tableau assez général qui a été complété dans chaque service et unité. Par ailleurs, pour les OP/CO et AG, cela a été décidé en fonction de la topographie du service donc impossible pour les SURV.
La CGT a regretté que dans de nombreux services, le PRA et tout ce qui en découle (cotes de services, plages horaires, ouverture au public, organisation ... ) aient été décidé sans lien avec les collègues. Depuis le 16 mars, la CGT demande du collectif, de l’humlanité, de l’intelligence collective ... Ce n’est pas en se comportant de la sorte que nous sortirons grandis de cette pandémie !

- Concernant l’utilisation des locaux sociaux, la CGT a demandé il y a au moins une semaine que les consignes soient affichées clairement sur les portes ... Hier, certains collègues ont reçu des messages pour leur demander quand et comment ils allaient utiliser les locaux sociaux pour leur collation et repas !
La CGT a rappelé que nous sommes des adultes, capables de lire et de respecter des consignes, l’infantilisation ça suffit !

- Concernant les personnes fragiles qui sont en ASA depuis le 16 mars. La CGT a demandé ce qu’il en serait à partir du 11 mars. Le DI répond qu’il maintient ces collègues en ASA et que seul le médecin de prévention peut changer le statut.
La CGT demande jusqu’à quand ? Le DI répond peut-être jusqu’au 24 juillet si l’état d’urgence sanitaire est maintenu, avec des aménagement possibles si les concernés en ont "marre" ... télétravail, déplacement au bureau par 1 demi vacation semaine avec port du masque obligatoire.

- Concernant le ménage, des soucis ayant été relevés à Caen, le PRA ne s’appliquera qu’à partir du 14 mai prochain. Il est à noter que les prestations ménages externalisées sont souvent coûteuses et inefficaces ... c’est dommage. Depuis le temps que la CGT le dit ! La CGT a demandé si les femmes de ménage sans masque pourront travailler dans nos locaux, le DI répond par l’affirmative si les gestes barrière sont respectés.

- Concernant le port du masque, les angoisses sont largement ressentis dans les services. Le port du masque n’est certes pas obligatoire (rappel des préconisations du médecin de prévention) pourtant des collègues le souhaiterait. L’administration devra être vigilante à chaque demande particulière. Aucune demande n’est à prendre à la légère, le DI prend acte et comprend l’angoisse ambiante.

- La CGT a réaffirmé sa demande d’informer et de communiquer de la même façon à TOUS les collègues. Il est aberrant que certains chefs de services aient "oublié" d’informer ou de prendre des nouvelles de collègues en ASA ... La CGT a donc réclamé que se tiennent des RMI afin de ne pas laisser des collègues sur le bord du chemin. Le DI répond par l’affirmative grâce à l’outil JITSI.

- Concernant les gardes d’enfants, les ASA seront maintenus jusque fin mai et à partir du 2 juin, elles seront autorisées en contrepartie de la présentation de certificats attestant de la fermeture des écoles.

- Le DI nous précise que les plexiglas nécessaires au bon fonctionnement des service sont livrés aujourd’hui. Concernant le matériel (lingettes, gants, gel, masques ...), il n’y a visiblement pas de défaut d’approvisionnement. Si c’était le cas lundi, la CGT a demandé au DI, il a répondu : " pas de matériel, pas de travail"

- Concernant le télétravail, la CGT demande d’être attentifs aux collègues qui font du télétravail depuis le 16 mars. Le DI nous informe qu’il faut faire des roulements entre télétravailleur et présentiel quand c’est possible. Quoi qu’il en soit, la CGT a réaffirmé sa volonté d’obtenir un protocole sur le télétravail (droit à la déconnexion, horaires à borner, plage à définir pour joindre le télétravailleur ...). La DI propose d’amender le PRA en ce sens mais n’a pas la possibilité pour le moment de faire une convention télétravail. La CGT insiste sur la notion de confiance entre le télétravailleur et le chef de service, le flicage est inapproprié. La CGT a également demandé si les télétravailleurs avaient droit aux tickets restaurant, le chef divionnaise du Havre en tant qu’ancin chef du BOP dit OUI mais le DI préfère confirmer en centrale.

- Concernant la surveillance, plusieurs points sont à noter.
Les pourcentages de présence sont importants mais l’organisation sur 24 heures permet de ne pas avoir trop de collègues en même temps. La CGT demande si cela ne va pas poser de problèmes dans les vestiaires, l’administration répond non.
L’utilisation des véhicules respectera les gestes barrières autant que faire se peu (2 par voiture, 3 par camionnette)
Les collègues devront continuer à utiliser les HK
Pas de housse plastique pour protéger les sièges
Les EMC pourront faire des contrôles dans d’autres brigades que la leur en respectant toujours les gestes barrière.
La TPCI est bien évidemment suspendue mais elle peut être remplacée par des formations théoriques en petits comités.
Retour à la normale dès lundi concernant la LCF.

- Dans le PRA, il était écrit qu’il fallait laisser "reposer" le courrier 24H avant de le distribuer. Il semble que cette mesure n’ait jamais été appliquée auparavant et nous ne comprenons pas exactement ce que cela signifie ... Tous les douaniers touchent des documents et cette demande semble tout à fait irréalisable et inappropriée. Le DI propose de supprimer cette phrase dans le PRA.

- A la demande de la CGT sur l’intérêt d’avoir des poubelles à pédales style H1N1, le DI répond par l’affirmative et demande à la cheffe du PMR de faire le nécessaire pour en commander.

- La CGT a également demandé d’obtenir le nombre de présents dans chaque service à compter du 11 et cela à chaque audioconférence les mercredis ; le DI nous dit que cela sera compliqué pour la semaine prochaine mais s’engage pour la semaine suivante.

Concernant ce PRA, il va être soumis à l’ISST et aux médecins de prévention avant d’être diffusé à tous les chefs de service (demande de la CGT pour qu’un compte-rendu soit fait aux collègues)
Nous vous rappelons que ce PRA est progressif et évolutif et modifiable toutes les semaines.
N’hésitez pas à nous alerter, informer, contacter si des comportements vous choquent.
Merci et continuez à prendre soin de vous !
Le bureau du SNAD-CGT


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.