logo-impression
  • Posté le 9 avril 2020 / 64 visites

Chronique d’une mort annoncée *

* Gabriel Garcia Marquez

En pièce jointe une expression du SNAD CGT Normandie concernant la crise sanitaire.

Nos gouvernements feignent de découvrir le problème, mais la multiplication des épidémies ces dernières années n’est que le résultat d’une politique environnementale volontairement agressive.

La déforestation, l’urbanisation et l’industrialisation à outrance ont conduit à la destruction des habitats de certains animaux, multipliant ainsi les contacts entre ces derniers et les hommes. D’où l’apparition de nouveaux virus tels le HIV, le SRAS en 2002, le H1N1 en 2009, le MERS en 2012, la résurgence d’Ebola entre 2014 et 2016…

Concernant le COVID 19, nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour identifier avec exactitude son origine. Cependant, au vu de ce contexte, la France et la plupart des autres pays dans le monde, n’ont en rien anticipé un tel scenario, pourtant prévisible selon les spécialistes.

Gouverner c’est prévoir. De toute évidence, le libéralisme mondialisé se trouve incapable de réagir avec rapidité et efficacité face à des crises ; hier financière, aujourd’hui sanitaire puis économique et demain
environnementale.

Par leurs politiques menées, ils sont bien souvent à l’origine de ces krachs.

La politique c’est agir, malheureusement les gouvernements successifs se sont dépouillés peu à peu des moyens d’action. La politique monétaire ne nous appartient plus, les différents traités libéraux nous empêchent de mener une politique sociale et environnementale ambitieuse. Ainsi en 30 ans, les délocalisations n’ont cessé de réduire notre capacité industrielle...d’où notre dépendance aujourd’hui pour l’importation de masques, de gel hydro-alcoolique, de tests viraux, de médicaments, de respirateurs artificiels….

A cela vous ajoutez 3 décennies de coupes budgétaires qui ont touché plus
particulièrement notre système de santé et nous avons tous les ingrédients pour une catastrophe annoncée.

« Seul un Etat fort peut gérer et surmonter une crise d’une telle ampleur »
Eva Illouz, sociologue

Demande-t-on au pyromane d’éteindre son incendie ? Non bien sûr. C’est la raison pour laquelle nous ne devons pas tomber dans le piège qui consisterait à laisser les mains libres aux politiques...l’expérience de la crise financière de 2008 nous a échaudé.

La crise à venir va être profonde, à nous tous de savoir si nous voulons être des citoyens passifs ou actifs.

Il est temps de changer de paradigme, de réinventer un nouveau modèle dont les priorités seront la solidarité et le vivre ensemble, le tout en renforçant les services publics, en nationalisant certains secteurs indispensables et en relocalisant une partie de notre industrie et notre agriculture.

Ces revendications, le SNAD CGT les défend déjà depuis bien longtemps. La Douane a toute sa place dans ce nouveau schéma.

Des milliers de gens vont mourir par négligence et faute d’anticipation, il faudra le moment venu que les responsables rendent des comptes par voie judiciaire. Ce processus est indispensable afin que les citoyens français puissent se réapproprier la « politique » et exiger enfin de nos gouvernants qu’ils exercent le pouvoir exclusivement dans un souci d’intérêt général.

La démocratie surmontera cette crise ou la crise en finira avec la démocratie.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.