logo-impression
  • Posté le 11 juin 2021 / 41 visites

Les agents du CSRH réclament l’égalité de traitement

A l’occasion du Comité technique de la DI de Nouvelle-Aquitaine, l’intersyndicale CGT-Solidaires-USDFO a porté une délibération (ci-jointe) pour solliciter le classement du CSRH au statut de "résidence peu attractive". Elle a été votée à l’unanimité des participants au Comité technique.
Vous trouverez ci-dessous leur demande formulée auprès du DI, signée de la quasi intégralité des agents du CSRH.

La CGT douanes a transmis ce jour leur demande à la Direction générale.

Monsieur le Directeur Interrégional,

Les Lignes Directrices de Gestion Mobilité publiées le 10 février 2020 prévoient une bonification de points au titre des priorités subsidiaires pour les agents en poste depuis plus de 3 ans sur une résidence peu attractive.
Ainsi, sont repris à la page 67 un certain nombre de résidences dont :

  • Agents des PLI : 100 points
  • Agents des pôles RH : 100 points
  • Agents des pôles PPCI : 100 points
  • Agents des services de la Masse : 100 points

Pour autant, le CSRH, Centre de Service des Ressources Humaines, acteur essentiel de la sphère RH n’est pas repris dans cette liste et ce malgré la difficulté à trouver des cadres supérieurs pour prendre la tête du service (absence de chef de service pendant plus d’un an).

Alors que la DINA a reçu 32 demandes de mutations pour Bordeaux CO à la dernière campagne de mutations (toutes catégories confondues), il y a fort à parier que le CSRH n’a pas reçu autant de candidatures fermes en interne. Pour autant, les agents de la DINA travaillant à la RI, au PLI, à la 3PCI, au pôle RH sont bien considérés comme appartenant à une résidence non attractive.

Doit-on y voir une discrimination envers les agents du CSRH qui font partie à part entière de la sphère RH ?

La non attractivité du CSRH s’explique par les très nombreuses contraintes auxquelles doivent faire face les agents du service (contraintes calendaires fortes et répétées, absence de souplesse en matière de congés, travail permanent sur double écran…) mais aussi par l’absence de reconnaissance indemnitaire alors que la technicité ne cesse de croître (transfert de nombreux actes de la DG vers le CSRH (pour autant, les collègues de la DG bénéficient également des 100 points),
mise en place de la DSN, complexification des tâches…).

Cette non attractivité a généré ces dernières années de nombreux recrutements à la BIEP puisque avant même que le CSRH ne passe en poste à profil, chaque année, après les campagnes de mutation, des postes restaient vacants.

Le CSRH réunit donc tous les critères pour se voir attribuer les 100 points au même titre que les agents des pôles FRHL, PLI, PPCI et RI de la DINA mais surtout au même titre que tous les autres agents de la sphère RH qui eux bénéficient de la majoration.

Dans ces conditions, nous vous prions de bien vouloir transmettre cette demande à la Direction Générale pour réexamen avant la prochaine campagne de mutations. Nous souhaiterions également connaître les arguments avancés par la DG pour refuser cette demande que vous aviez portée il y a deux ans.

En vous remerciant par avance.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.