logo-impression
  • Posté le 18 avril 2019 / 77 visites

Déclaration intersyndicale CAPL n°2

Monsieur le Président,

Nous espérions pouvoir renouer le dialogue.
Nous faisions le vœu pieux que le Ministre et le Directeur Général sortiraient de leur mutisme et de leur obscurantisme et démontreraient leur bonne volonté pour apaiser la situation et mettre un terme au conflit qui dure depuis maintenant six semaines.

Mais il n’en est rien !
Nos dirigeants oeuvrent volontairement en faveur d’un pourrissement du mouvement.

Les dernières déclarations faites le 11 avril par notre Directeur Général lors de son audition au Sénat, sont encore une fois la démonstration du mépris qu’il voue à l’égard de ceux qui font vivre la maison Douane. Se prenant pour Lucky Luke, il se complaît à narguer la communauté douanière, comparant les agents des douanes aux Dalton. Est-ce par pure provocation ? Par bêtise ? Par désinvolture ?
Nous aurions nous aussi quelques comparaisons à son endroit, mais nous nous abstiendrons ...

Entre le silence, la fuite, le mépris à l’égard des agents, les mesures répressives prises à l’encontre de nos collègues, c’est un message fort qui est envoyé à la communauté douanière.

Et alors que la douane est en perpétuelle adaptation, se vante de se moderniser pour suivre les évolutions du contexte socio-économique, notre hiérarchie revient à un management archaïque, d’un autre temps …

Cela doit cesser !

Nous, représentants du personnel, sommes soucieux de défendre au mieux les intérêts de nos collègues. C’est donc un geste fort de nous résoudre à boycotter à nouveau cette CAPL.

L’intersyndicale douane de Nouvelle Aquitaine s’inscrit dans la démarche nationale et vous fait savoir qu’elle rompt totalement, à son tour, le dialogue social.

L’intersyndicale douane de Nouvelle Aquitaine s’indigne également des mesures de représailles à l’encontre de nos collègues qui s’astreignent au quotidien, en toute conscience professionnelle, à honorer leurs missions dans le respect du droit et des usagers.

L’intersyndicale de Nouvelle Aquitaine soutient les collègues en action et notre maison Douane.

Monsieur le Président, le mouvement ne peut que se durcir et laissera des traces.
Maintenant que nos dirigeants ont cassé leur joujou, il faudra assumer.
IL Y A UN AVANT ET IL Y AURA UN APRÈS !!!!!!!


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.