logo-impression
  • Posté le 30 octobre 2020 / 64 visites

Déclaration de boycott du CTSD Nouvelle-Aquitaine du 30/10/2020

Ce matin, l’ensemble des organisations syndicales représentatives de la DI de Nouvelle Aquitaine se sont réunies autour d’une déclaration commune de boycott.

Le Président de la République a annoncé mercredi soir un nouveau confinement de la population actant ainsi l’échec du déconfinement.

Alors que la technostructure par sa doxa uniquement comptable a désorganisé et affaibli l’hôpital, on veut appliquer dans un contexte sanitaire gravissime, la même doxa à la régulation fiscale portée par notre administration.

Ainsi, la Directrice Générale a annoncé brutalement le transfert de la plus importante perception confiée à notre administration ajoutant pour les personnels un facteur d’angoisse à un climat déjà très anxiogène.

Au-delà des 700 agents directement impactés c’est l’ensemble de la corporation qui est concerné car, en s’attaquant à cette mission historique, la directrice générale fait peser de lourdes menaces sur l’unicité et l’autonomie de la douane et sur son ancrage au sein du ministère des finances.

Or, si la gravité de la situation sanitaire relève de l’urgence, il n’y en a aucune qui justifie la poursuite des réformes à marche forcée dans le contexte épidémiologique actuel.

Les mesures annoncées : interdiction des réunions publiques et restrictions de déplacement, entravent l’action syndicale et nos capacités à assurer pleinement la représentativité des personnels et la défense de nos missions.

Elles ne permettent pas à la démocratie sociale de s’exprimer.

Aussi nous vous demandons de transmettre à la directrice générale notre demande de moratoire de tous les processus de transferts de missions et de mise en place des Lignes Directrices de Gestion.

La poursuite de ces réorganisations et de ces réformes dans un tel contexte constitue un déni de démocratie contre lequel nous nous élevons avec la plus grande énergie.

Elle justifie pour les représentants des personnels que nous sommes le boycott de la séance du comité technique de ce jour.

Nous vous demandons également d’organiser, dans les meilleurs délais, la consultation des représentants des personnels sur le sujet de la traduction pour les services de la direction interrégionale du reconfiment annoncé.

Sur un tel sujet, l’exercice démocratique mérite mieux que des messages informatifs.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.