logo-impression
  • Posté le 6 avril 2020 / 22 visites

Conférence téléphonique DI Nouvelle Aquitaine 3 avril

En introduction le DI fais le point sur les agents affectés par le COVID19 ou présentant des symptômes similaires, ainsi que sur le nombre de quatorzaines au sein de la DINA.

A ce jour, un seul agent présente les symptômes du Covid 19, 5 agents sont en quatorzaine.

S’agissant du cas d’un agent au final non reconnu comme atteint de la maladie, le DI reste positionné sur l’avis de la médecine de prévention et sur un nouvel avis du médecin traitant pour lesquels aucun symptôme type coronaviral n’est constaté.

Nous lui rappelons pourtant que le médecin urgentiste ,sans diagnostiquer le collègue comme porteur du virus Covid19, a reconnu des symptômes apparentés et a conseillé d’engager un protocole de suivi médical afin de satisfaire au principe de précaution.

Nous regrettons que le DI ait usé exclusivement de la procédure administrative (avis du médecin de prévention) sans considérer l’avis médical initial. Pour nous, le collègue et l’ensemble des agents ayant été en contact avec lui, auraient dû être placés en quatorzaine.

Pour finir sur ce propos, le DI nous rappelle que la mise en quatorzaine, sa reconduction et sa sortie sont assujettis à l’avis de la médecine de prévention et que c’est dans ce cadre qu’il s’inscrit.

Organisation du travail

- Déploiement du télétravail :
Suite aux interpellations des OS sur 6 nouveaux télétravail ont été déployés à la DRPCL. Pour la CGT la généralisation du télétravail dans le cadre de la crise sanitaire est le bon dispositif pour les agents ne pouvant bénéficier d’AAE.
Pour autant, nous demandons à ce que cette organisation du travail soit cadré notamment en respectant le droit à la déconnexion. Nous obtenons satisfaction avec la mise en place au Bureau de Pau (bureau pilote) un bornage horaire pour les transferts d’appel dans le cadre du télétravail.Cela correspondra aux horaires d’ouverture de bureau : 8h00-12h00 et 13h30-18h30.
Ce bornage sera très vite généralisé à l’ensemble des services le la DINA.
Nous informons le DI qu’à ce jour tous les agents ne possèdent pas les moyens administratifs pour le télétravail et que certains doivent utiliser leur propres moyens (PC, mobile...).

- Temps syndical :
A la demande du SNAD, les représentants des OS en situation de télétravail bénéficieront d’un temps syndical (vraisemblablement ASA15) lorsqu’ils participeront à des réunions téléphonée afin de clarifier leur situation au sein de leur service respectif. *
Cela correspond à la volonté de maintenir un dialogue social en période de crise sanitaire.

- Vacation surveillance :
La CGT interpelle le DI pour connaitre les raison de l’augmentation du nombre de vacations hebdomadaires à la brigade d’Hendaye (+4 vacations par semaine).
Le DI confirme avoir ordonné cette augmentation afin de répondre à un principe d’égalité entre les agents des brigades de la DR de Bayonne. Après avoir baisser les nombre de vacations hebdomadaires au sein des "petites brigades" car la rotation était trop rapide, il a augmenté leur nombre à Hendaye. Principe de vase communiquant dont les effets risquent d’être catastrophiques.
Nous contestons cette décision qui est pour la CGT contraire au principe de précaution qui s’impose aujourd’hui puisqu’il expose davantage de personnel face au Covid19.
La CGT considère que les arguments du DI sont principe fallacieux et qu’il ne peut y avoir de principe d’égalité lorsqu’il s’agit d’exposer manifestement des agents à un risque de ce type.
Il oppose à nos alertes la logique des injonctions paradoxales qui mettent dos à dos le principe du confinement et la nécessité de faire tourner l’économie en maintenant des missions de services publics.
La CGT lui oppose que rien n’est plus important que la santé des agents.

Remboursement

Les OS interpellent le DI sur les frais supplémentaires engagés par les agents en poste sur leur lieu de travail (présentiel sur PCA) liés à la fermeture des restaurants administratifs et à la suppression des transports en commun.
Une recensement sera fait auprès des chefs de services sur la DINA pour mesurer l’impact par agent et il sera procéder aux remboursements de ces frais sous conditions.

La prochaine réunion téléphonée COVID19 pour la DINA est fixée au mardi 7 Avril à 16h00


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.