logo-impression
  • Posté le 1er avril 2020 / 35 visites

Compte rendu réunion Covid 19 du 1er avril DI Nouvelle Aquitaine

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu CGT de la dernière réunion téléphonique avec le DI sur le sujet de la pandémie Covid-19.

En introduction, le DI fait un point sur les agents présentant les symptômes du COVID 19 et sur le nombre de quatorzaines dans l’interrégion.

A ce jour, un seul agent présente les symptômes de la maladie. Nous intervenons pour que le cas d’un agent soit revu étant donné que le médecin qui l’a examiné a diagnostiqué des symptômes coronoviraux.
Par mesure de précaution et en l’absence de test, nous demandons à la direction de considérer le cas de cet agent comme un cas de Covid-19 et de mettre en place les mesures de quatorzaine qui s’imposent pour le reste de l’escouade.

Le Di s’est dit disposé à réexaminer la situation si le certificat médical établissant les symptômes du Covid lui était communiqué. Il explique s’être conformé à l’avis du médecin de prévention sur le sujet.

Au total, 6 cas de quatorzaine sont recensés dans la DI.

Le directeur confirme que la sortie de quatorzaine doit être acté par le médecin de prévention.

Il fait ensuite un point sur les différents services de la DI sans relever de difficultés dans le fonctionnement du PCA.
La BSE de Mérignac a réorienté ses contrôles sur le fret express étant donné que l’aéroport a fermé.
Les SRE se réorientent sur le ciblage. Selon lui, il ne serait pas étonnant que les enquêtes soient en sommeil jusqu’à la fin de l’année pour permettre aux entreprises de reprendre leur souffle...
Il note la motivation des agents dans les unités.

Nous répétons que les agents qui doivent assurer la garde de leur(s) enfant(s) doivent être placés en priorité en autorisation d’absence car le télétravail n’est pas compatible avec la garde d’enfants et essayer de concilier les deux peut être facteur d’accidents domestiques.

En réponse, le directeur nous indique que l’autorisation d’absence est la position administrative prévue dans le PCA de la DI pour la garde d’enfant(s). Il invite donc les agents qui souhaitent opter pour cette position à se manifester, il laissera le choix aux agents.

S’agissant des masques, la DI n’en recevra, au final, que de 2000 à 4000 en suite des dernières livraisons par avion cargos, d’autres quantités devraient arriver d’ici une dizaine de jours.

Il nous confirme que les agents qui perçoivent une rémunération dont la part variable (heures de nuit, astreinte, RTS, répartition...) représente moins de 20% du traitement verront cette part variable payée à la fin de la période de confinement, pour les autres agents, des acomptes seront versés au mois d’avril pour atténuer la baisse importante de rémunération (l’exemple pris est celui de l’ISM pour les marins).

Dans tous les cas où les indemnités variables représentent moins de 20% de la rémunération mensuelle, les régularisations interviendront dès le retour à la normale.

Concernant la façon inappropriée de "’manager" le télétravail dans un bureau de l’interrégion, le directeur s’engage à agir pour apaiser la situation. Cela ne gommera pas les propos diffamatoires qui ont été écrits par le chef de service contre les signataires du dernier compte-rendu CGT. Il devra les assumer devant tous les destinataires.

Enfin, nous demandons que les agents se voient effectivement doter d’un accès facilité à Aladin et aux applications maintenant que les capacités de connexion ont été multipliées par 6, des difficultés nous étant toujours signalées par des agents dépendant du POC de la DR de Poitiers.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.