logo-impression
  • Posté le 27 mars 2018 / 491 visites

Dame Cornet refait son calendrier : anticipation et folie des grandeurs à l’honneur !

Le 4 mai prochain, notre chère DI a décidé de commémorer la signature de l’armistice de la deuxième Guerre Mondiale... alors prévue tous les ans le 8 mai de chaque année, depuis 1946. Comme pourraient le dire les Bronzés : « si ça continue comme ça, on va fêter Noël à Pâques ! » Le confort de Madame passe avant tout.

Par conséquent, Dame Cornet prend ses aises avec le calendrier ! Le devoir de mémoire passe après les désirs de Madame.

Princesse Douanière se souvient également de ses premières amours militaires et décide de faire venir une petite fanfare de... 50 personnes ! Les Chœurs de l’Armée Rouge n’étaient sans doute pas disponibles ! Qui dit concert de musique militaire (concept aussi inepte qu’est le bien être au travail pour notre hiérarque honteusement médaillée), dit public, soit... 150 « personnalités diverses ». Vous imaginez la place nécessaire, alors on fait place nette : le parking principal doit être vide pour toute la journée et le parking annexe disponible pour les invités, avec quelques miettes pour les agents.

« Agent de Condorcet, tu travailleras, mais ne te gareras point ! » ordonne Impératrice Cornet.

Dame Cornet souhaite faire sa cérémonie devant ses agents, mais ne les autorise pas à se déplacer à leur guise : plan de circulation des agents prévu, filtrages ? Schengen est suspendu ce jour-là à Condorcet.

A l’heure de la rigueur budgétaire ordonnée jusqu’aux agents restructurés, notre (trop) chère DI veut donner à cette cérémonie « une ampleur particulière » ! A Lyon, le budget « cérémonies Douanes » semble donc illimité.

Tract SNAD CGT Lyon cérémonie du 4 mai 2018

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.