logo-impression
  • Posté le 2 juin 2021 / 61 visites

Evolution de la chaîne de la dépense - CSP Lyon : des inquiétudes légitimes...

Mardi dernier 1er juin, à l’heure où le DI d’Auvergne Rhône-Alpes fulminait contre la déclaration des syndicats Solidaires-UNSA-CGT lors de la reconvocation du CTSD sur les impacts du transfert des missions fiscales, la direction du CSP Chorus, basé à Villeurbanne, convoquait les agents de ce service à une "réunion plénière" à "caractère obligatoire" sur les pelouses de l’Hôtel des douanes de Villeurbanne vendredi 4 juin à 14h. L’objet de cette réunion ? Une "communication sur l’évolution de la chaîne de la dépense". Rien que ça ! Et qui pour assurer cette brillante communication ? Le DI himself, accompagné toutefois de représentants du bureau DG/FIN1. Bigre, que de gens importants pour un intitulé de réunion aussi laconique !

Rafraîchissons nous la mémoire sur l’évolution de la chaîne de la dépense : le 1er janvier 2017, transformation du CSP de Paris en SFACT (service facturier), avec transfert de compétences de Paris à Lyon, et redimensionnement des effectifs des 2 services. Une bonne cure d’austérité en matière d’emplois ! Et rappelons nous aussi que cette première évolution de la chaîne de la dépense était connue depuis décembre 2013, mais qu’il aura fallu attendre le début de l’année 2016 pour que les discussions s’engagent pour une mise en application moins d’un an après.

Autant vous dire qu’en 2021, il n’y a plus lieu d’engager des discussions. Pas d’information donc, pas plus que de consultation des représentants des personnels à la DI d’Auvergne Rhône-Alpes ou d’Ile de France (le SFACT de Paris est potentiellement concerné par cette "évolution") ou au niveau de la direction générale.

Enfin, pour celles et ceux qui pourraient penser qu’ils n’ont pas encore "dépassé les bornes des limites", voilà une restructuration supplémentaire qui pourrait s’annoncer sur l’agglomération lyonnaise, après l’attaque portée au service de Lyon Energies par le transfert des missions fiscales aux Finances publiques.

Les organisations Solidaires-UNSA-CGT ont donc fait le choix de s’adresser aujourd’hui, mercredi 2 juin, au DI par mail pour lui demander qu’il nous transmette les informations sur cette "évolution de la chaîne de la dépense" et sur l’avenir du CSP Chorus.

"Monsieur le directeur interrégional,

Vous vous déplacez vendredi 4 juin à 14h à Villeurbanne, accompagné des représentants du bureau FIN1 de la DG, pour rencontrer les agents du CSP Chorus et leur faire une communication sur l’évolution de la chaîne de la dépense.

Dans cette période de crise sanitaire dont nous ne sommes pas encore tout à fait sortis, dans un moment où notre interrégion et particulièrement les résidences lyonnaises vont être lourdement impactées par le transfert des missions fiscales, l’annonce d’une telle réunion, pour laquelle la présence de tous les agents est requise, et son contenu sont de nature à susciter les plus vives inquiétudes au sein du CSP Chorus et au delà.

Et ces inquiétudes sont bien évidemment légitimes, car nous gardons en souvenir ce que la dernière évolution de la chaîne de la dépense a eu comme conséquences au 1er janvier 2017 : la transformation du CSP de Paris en SFACT et une baisse importante des effectifs du CSP lyonnais.

L’absence totale d’information auprès des représentants des personnels, ici à Lyon ou au niveau national, démontre une fois de plus - comme nous l’avons déjà dit dans notre déclaration lors du CTSD reconvoqué mardi dernier - la détestable conception du dialogue social qu’affichent les directions territoriales et la direction générale des Douanes.

En tant que représentants des personnels, nous exigeons être rapidement destinataires des informations sur l’évolution de la chaîne de la dépense, afin de pouvoir en mesurer toutes les conséquences. A défaut, nos organisations pourraient mandater des militants pour venir assister à vos annonces lors de cette réunion programmée vendredi à Villeurbanne.

Cordialement.

Les représentants SOLIDAIRES Douanes, UNSA Douanes et CGT Douanes"


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.