logo-impression
  • Posté le 12 janvier 2022 / 44 visites

La chair à canon !

Voilà le sentiment de nombreux agents actuellement dans notre direction.
On sacrifie du personnel pour remplir tous les indicateurs possibles ! Comment voulez-vous que les agents vivent bien tout ce qui se passe actuellement ?

On impose du télétravail aux OP/CO-AG et certains agents de la Surveillance afin d’éviter des contaminations et rendre des bonnes statistiques mais on prévoit des services avec superpositions d’équipes (réduites), dans quel but ?
Ne pas faire baisser les indicateurs de performance.

Au Tunnel on impose la suppression des T.P.C.I., mais...on ne prend pas de décision pour les remplacer : on remet les agents en réduites ?!! On prend le risque de recréer les conditions idéales pour la contamination, à l’opposé des discours affichés !

Il est inadmissible de devoir appeler les collègues la veille pour le lendemain et leur dire s’ils viennent ou pas !!

Il faut se donner les moyens de ses ambitions !

Des milliers de journées ont été distribuées depuis 22 mois, et là, ils rechignent pour 3-4 semaines, sous prétexte que les agents ne doivent pas gagner d’heures !!

Les agents sont las de faire des efforts quand ils constatent que le seul souci de l’administration est d’afficher des statistiques de présence et de rentabilité opérationelle.

Le SNAD-CGT Dunkerque exige, avec effet immédiat, que les services s’alignent sur les consignes gouvernementales de diminution des risques de contamination :
- suppression des services réduites sur les brigades concernées du Tunnel sous la Manche et de la BSE de Dunkerque avec placement des agents en autorisation d’absence.
- mise en place d’équipes "réserve opérationnelle" pour les sites H24 du littoral (surveillance et OP-CO).

LA SANTÉ DOIT PRIMER SUR LA PRODUCTIVITÉ !


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.