logo-impression
  • Posté le 1er juillet 2016 / 74 visites

Déclaration liminaire CTSD - DI LILLE - 1er juillet 2016

DECLARATION LIMINAIRE AU CTSD

Monsieur le Président

Si la CGT a choisi de siéger aujourd’hui, ce n’est pas, n’en déplaise à Mr HOLLANDE, « parce que ça va mieux ». Bien au contraire, tout indique que pour une grande majorité de français surtout les moins aisés, c’est de pire en pire.
Notre présence à ce CTSD reconvoqué s’inscrit donc pour nous dans un esprit de combat et de proposition.
Nous voici, en effet, de nouveau réunis pour débattre d’une des mesures du PSD après la 14, la 15, la 16, la 23 évoquées lors du GT du 28 juin, aujourd’hui le numéro complémentaire : la mesure 11 !
Tout cela dans le même esprit, faire plus avec moins de douaniers et des missions galvaudées.
Nous voici arrivés au dernier étage du réseau comptable douanier, après les suppressions des recettes et des recettes régionales, à quand la fusion avec le réseau de la DRFIP comme le préconise le rapport de la cour des comptes de janvier 2015.
A ce sujet, pourriez vous nous en dire plus ?
Sinon, à quoi sert donc le Conseil d’Administration ?
Cette politique n’a qu’un but, poursuivre les restrictions budgétaires au détriment des agents et du service public rendu.
Une fois de plus, votre vision du service public douanier n’est absolument pas la nôtre.
Nous ne cessons de le répéter depuis 42 mois à travers la lutte contre le Plan de Suppression des Douaniers, dogme que vous revendiquez comme stratégique.
En ce qui concerne les points 2,3 et 4 de l’ordre du jour, prévoyant la fermeture des trois recettes régionales, nous allons vous faire part au travers de deux motions, du profond malaise que ressentent les agents concernés. Nous demandons d’ailleurs que ces dernières soient annexées au PV.
Nous avons pour habitude de défendre les intérêts de tous les agents surtout lorsqu’ils sont victimes d’une restructuration mal pensée.
Nous resterons donc attentifs à ce qu’aucun agent ne soit pénalisé tant au niveau de ses conditions de travail, de sa vie privée que de sa rémunération. Une restructuration en terme professionnel n’est jamais neutre quant aux atteintes sur la vie privée.
Vous ne serez donc pas surpris de notre opposition qui se conclura par un vote contre sur
ces trois points de l’ordre du jour.

En ce qui concerne les autres points de ce CT, nous interviendrons au fur et à mesure de son déroulé.
Toutefois, nous devons vous préciser que le changement d’horaire du CISD ne règle pas tous les problèmes de gestion de ce service. Comme nous vous le présentions encore il y a peu.
Pour le CODT, avez vous un calendrier de mise en place, où en sont les financements, les matériels, le plan de formation des agents de cette unité ainsi que les notes d’information pour l’ensemble de vos services.
Se projeter sur les Directions Interrégionales limitrophes pourraient se concevoir avec une rigueur et une concertation de qualité. Malheureusement ,pour le moment sur Lille, il semble que ces deux notions vous soient étrangères.

Avant de conclure, nous dénonçons les propos tenus à notre encontre tant par l’administration que par une organisation syndicale en ce qui concerne notre boycott du CHS CT.
Selon certaines déclarations empreintes de basses pensées, le boycott des CHS CT par notre organisation aurait eu pour conséquence le blocage des crédits alloués à la douane par ce dernier.

Nous tenons à vous rappeler que c’est à l’Administration d’assurer l’essentiel du financement des adaptations matérielles et immobilières consécutives aux restructurations qu’elle nous impose !

Alors, que cela soit clair, tant pour l’Administration que pour une quelconque organisation syndicale : ne vous défaussez pas de vos responsabilités, nous assumons les nôtres.

Nous vous précisons également, que notre action de boycott s’inscrit dans le combat contre la loi EL KHOMRY dans le cadre d’une inter-syndicale comprenant les organisations syndicales CGT, Solidaires et FO.

Enfin nous vous rappelons que les élus du personnel en CHS CT proviennent de plusieurs administrations des finances. Leur nombre est déterminé par des élections professionnelles.
Nous respectons cette règle démocratique y compris lorsqu’elle nous est défavorable, comme c’est d’ailleurs le cas au niveau de ce CT. Nous vous demandons d’en faire autant.

Les représentants du SNAD CGT

Version à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.