logo-impression
  • Posté le 19 février 2021 / 52 visites

Comité technique de la DI des Hauts de France boycotté pour faire entendre le mal être douanier

L’intersyndicale des douanes des Hauts de France a refusé ce jour de siéger au comité technique de la DI.
Ils ont rédigé ensemble cette déclaration.

Monsieur le Président,

Une nouvelle année a démarré mais l’administration n’a pas décidé de prendre de
bonne résolution pour notre corporation.

En effet, que ce soit au niveau central ou au niveau interrégional, c’est la même
histoire qui se répète.

Les représentants des personnels, par tous les moyens, à chaque visio ou
audioconférence, à chaque rencontre bilatérale, vous exposent et vous expliquent
que les orientations et décisions ne sont pas bonnes.

Ils sont peu écoutés mais surtout jamais entendus !

Les comités techniques ne sont que des simulacres de dialogue social.
Pourtant, nous allons droit dans le mur !

Quel maillage, à l’avenir, pour notre DI ?

Le Brexit a été sous dimensionné pour ne pas faire peur ... Pourtant on ne peut pas
être plus proche de cette notion de frontière chère à notre directrice générale.
En OP-CO, des bureaux ont vu leur activité exploser. L’administration est incapable
de réagir et ce sont les agents et leurs encadrants de proximité qui doivent
composer pour ne pas dire autre chose …
En surveillance, nous attendons toujours les consignes écrites puisque l’activité
contentieuse a muté... L’administration est incapable de réagir et ce sont les agents
et leurs encadrants de proximité qui doivent composer pour ne pas dire autre chose…

Du côté de l’administration générale, les collègues sont exsangues. Le service FP
notamment est au bord de la saturation car pour notre interrégion la peine est
double : non seulement nos collègues récupèrent une part très conséquente de
l’activité des écoles de Tourcoing et de La Rochelle, qui fonctionnent a minima,
mais ils doivent en plus assurer la mise en œuvre et le suivi d’un nombre important
de formations supplémentaires réclamées à juste titre par les agents dans le cadre
du Brexit. La charge de travail a explosé mais l’administration est incapable de
réagir et ce sont les agents et leurs encadrants de proximité qui doivent composer
pour ne pas dire autre chose …

L’avenir proche est sombre.
- une politique RH qui s’opacifie ;
- une vision budgétaire low cost ;
- une réactivité atone

Nous pourrions continuer mais vous comprendrez que les conditions pour dialoguer
ne sont pas réunies.

Ce premier CTSD de l’année ne pourra donc pas se tenir, faute de quorum. Nous
vous encourageons vivement à mettre à profit le temps qui nous sépare du jour de
la re-convocation, afin de nous proposer des ER à la hauteur des enjeux pour les
Hauts-de-France, tant en Surveillance, qu’en Opérations Commerciales et
Administration Générale.

La balle est désormais dans votre camp... Il y a urgence !

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.