logo-impression
  • Posté le 21 octobre 2020 / 32 visites

CHSCT 59 Droit d’alerte pour personnes vulnérables

La CGT Finances 59 a lancé avec les autres représentants du personnel du CHSCT un droit d’alerte concernant les personnes vulnérables.

Suite à la décision du Conseil d’État de retoquer le décret du 28 août réduisant les critères de vulnérabilité de 11 à 4, les directions auraient dû prendre la décision de replacer immédiatement les personnes vulnérables selon les 11 pathologies dans leur situation administrative (ASA ou télétravail) antérieur au 1er septembre.

Malheureusement, rien de tout cela, l’ensemble des directions lors du CHSCT d’hier se sont cachés derrière l’absence de directives du Secrétariat Général faisant courir un risque majeur pour tous nos collègues et leurs conjoints vulnérables.

Nous invitons donc l’ensemble des collègues vulnérables à se replacer, de leur propre initiative, dans leur position administrative antérieure au 1er septembre. Et cela en informant leur hiérarchie de la conformité de leur nouveau statut, au vu de la décision du Conseil d’État.

La santé des plus vulnérables face au Covid ne doit pas dépendre du manque de prise d’initiative de nos directeurs locaux, alors qu’ils n’en manquent pas lorsqu’il s’agit de détruire le service public.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.