logo-impression
  • Posté le 8 mars 2019 / 34 visites

Déclaration liminaire CAPL n°3 de Dijon

Madame la Présidente,

Alors que depuis plusieurs semaines, les questions de pouvoir d’achat, de salaires, de justice fiscale, d’accès aux services publics, sont au cœur de l’actualité, les entreprises du CAC 40 se payent le luxe d’afficher sans scrupules le versement de 57 milliards d’euros à leurs actionnaires en 2018, soit une hausse de 13 %. Le mécontentement social monte et grandit. Le gouvernement et le grand patronat, portent la responsabilité de l’exaspération sociale.
Le Président de la République reste sourd aux revendications en termes de pouvoir d’achat, de salaires, de justice fiscale, de services publics de la majorité de la population.
Pire, le gouvernement continue sa politique de destruction de notre modèle social. Le projet de Loi dit de transformation de la fonction publique en est la parfaite illustration. Présenté le 13 février 2019, en 52 pages et 33 articles, il met gravement en péril l’avenir de la fonction publique. L’objectif recherché est le démantèlement de notre statut, la précarisation de la fonction publique, l’affaiblissement des instances représentatives. Il porte une attaque sans précédent contre les droits et garanties de l’ensemble des personnels.
Les fonctionnaires paient un lourd tribu à la politique de destruction massive des emplois, de privatisations des missions publiques, de gel des salaires.
Les mobilisations se multiplient, qu’elles soient interprofessionnelles comme le 5 février 2019, ou professionnelles comme aux finances publiques depuis de nombreuses semaines.

En douane la colère gronde chez les agents. Les douaniers et la CGT revendiquent :
L’augmentation du point d’indice
L’augmentation de la grille indiciaire
L’augmentation de l’IRTI pour les SU et de l’ACF pour les AG/CO
L’augmentation des heures de nuit, de dimanches et jours fériés
L’intégration de toutes les primes dans le calcul des droits à pension
La suppression de la journée de carence
La prise en charge par l’état, d’au moins 50% de la complémentaire santé
L’augmentation de la valeur faciale du titre restaurant avec augmentation de la part patronale
L’arrêt des suppressions d’emplois
L’’amélioration des conditions de travail

L’intersyndicale nationale Douanière demande en urgence une audience chez le Ministre de tutelle, Gérald Darmanin, le Directeur général assurant lui-même que les dossiers effectifs, rémunération et pouvoir d’achat ne relèvent pas de la compétence de son comité technique.
La CGT appelle l’ensemble des douaniers à se réunir en assemblées générales à débattre, à porter leurs revendications et à participer massivement aux manifestions interprofessionnelles du 19 mars 2019.

Concernant l’ordre du jour de cette CAPL, la CGT revendique une carrière linéaire pour les agents des douanes.

Les élus CGT à la CAPL n°3


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.