logo-impression
  • Posté le 31 mars 2020 / 55 visites

Compte rendu de la conférence avec la DI de Bourgogne Franche Comté Centre Val de Loire

"Seuls" 20% des effectifs (ER) de la DI sont encore en présentiel, il s’agit d’agents SURV, et de collègues du dédouanement, de la fiscalité tabac, de la RI, de la DR et DI. Ce chiffre est amené à baisser encore cette semaine.

En op/co, les collègues travaillent à un seulement par bureau (pièce).

Les personnes "fragiles" ne sont pas mobilisables dans le cadre du PCA.

Sur la question des CA et RTT éventuellement imposés par l’employeur, rien n’est fixé, on ne sait pas encore comment les annonces générales de Dussopt seront déclinées dans l’administration.

Concernant les inquiétudes relatives à la paye : Une "photographie" a été prise au 1er mars, et c’est là dessus que se baseront les payes d’avril et mai. Pour tous les éléments de paye particuliers, ou exceptionnels, la régul interviendra ensuite. La DI a indiqué que des précisions seraient toutefois demandées à la DG.

Masques : La DI Auvergnes Rhône Alpes fait un transfert de masques vers la BFCCVL, répartis sur les 3 DR.

Après qu’un collègue de Dijon ait présenté des symptômes, un prestataire viendra cette semaine procéder à une désinfection des locaux.

Concernant la SURV, les choses se sont aplanies, toutes les brigades fonctionnant maintenant selon un roulement avec un minimum d’agents sur chaque service, et un seul service par jour. Nous déplorons le fait que certaines opérations LCF demeurent, ainsi est prévue prochainement une coopération (CODAF) Douane Police dans une petite épicerie étriquée du centre ville d’Auxerre qui revendrait du tabac sans autorisation. Cherchez l’erreur.
Des disparités demeurent néanmoins entre DI, même entre brigades qui ont pourtant le même type de missions. Par exemple, la brigade de Troyes dont l’activité est semblable à celle d’Auxerre ne fonctionne plus qu’avec 2 agents dévolus au PPF, le reste des agents étant en MDC. La DI estime qu’il n’est pas opportun de transposer ce modèle dans sa DI, ce que nous regrettons.

La DI va publier régulièrement une lettre intitulée "gardons le contact", l’ensemble des collègues seront invités à y faire figurer leur témoignage s’ils le souhaitent. Nous trouvons que c’est plutôt une bonne initiative. Nous avons suggéré à la DI de se rapprocher des collègues tout récemment arrivés dans les services de la DI (sorties d’école) afin de savoir s’ils ont des difficultés dans leurs nouvelles villes de résidence.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.