logo-impression
  • Posté le 11 mars 2016 / 74 visites

Boycott CTSD du 24 mars...

24 mars 2016, un mouvement de grève va toucher les services douaniers dans la région. En effet, l’intersyndicale nationale appelle à une journée de mobilisation douanière sur l’ensemble du territoire. Les agents sont appelés à manifester leur colère contre le « Projet Stratégique Douane 2018 » et ses corollaires : Suppressions ’emploi et fermetures de services.
Les douaniers veulent également faire barrage aux suppressions d’emplois qui touchent de façon drastique leur administration. En effet, leurs effectifs ont connu une véritable saignée ces dix dernières années, passant de 19 838 agents en 2004 à 16 662 en 2014, soit une baisse de 16%, ce qui est unique pour une même administration ! C’est une voie qui ne peut être suivie, car les agents ne peuvent désormais plus assurer pleinement leurs missions (lutte contre les trafics de stupéfiants, d’armes, de tabacs et de contrefaçons ; protection de la faune et de la flore ; lutte contre l’évasion fiscale ; etc...) et sont contraints d’abandonner certains territoires en raison de la fermeture de brigades ou de bureaux de douanes (1 500 services fermés en dix ans, 7 pour la Bourgogne).

Pour les agents concernés par ces restructurations, les mobilités géographiques sont alors inévitables et pour les usagers, le service public de proximité est une nouvelle fois remis en cause.
Concernant la Bourgogne, de 2005 à 2015, ce sont 54 emplois qui ont été rendus (dans les différentes implantations de la DR de Bourgogne et dans les bureaux de la DI), les effectifs étant passés de 243 douaniers à 189 actuellement ! De l’aveu même du Directeur Interrégional, le phénomène pose de réels problèmes et conduit à une désorganisation des services !
Nos revendications : Nous demandons que cesse ce démantèlement, et que soit reconnue l’utilité économique, sociale et environnementale de la Douane. Nous demandons que l’argument de "budget contraint" ne préside plus aux choix gouvernementaux s’agissant d’une administration régalienne telle que la nôtre. La nature et l’importance même des missions de la douane justifie au contraire sa consolidation, a fortiori dans le contexte de crise économique, sociale, et sécuritaire actuel.

La lutte continue


Boycott CTSD

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.