logo-impression
  • Posté le 8 mars 2021 / 36 visites

Réunion Covid Ile de France

Point de situation

Du 26 février au 4 mars 2021, 1163 agents sont recensés aujourd’hui sur la DI.
405 agents ont télétravaillé au moins un jour.

Un agent est tombé malade à Paris Ouest depuis le début de la semaine. Il reste aujourd’hui trois agents malades dans la DI.
Depuis le 26 octobre, la DI a cumulé 66 agents malades. La situation ne s’aggrave donc pas pour les douaniers franciliens.
Le niveau d’agents en télétravail se maintient à un niveau correct.

Situation sanitaire

Les formateurs locaux ont désormais en charge la formation TPCI des stagiaires de l’école de Tourcoing. La DI a demandé à l’école de La Rochelle un soutien en formateurs pour les formations TPCI / HK.
Des recours gracieux sont en cours pour les examens professionnels. La DG les étudie.
Cette année, la DI ne disposera que de deux contrôleurs Opco additionnels et une vingtaine de contrôleurs SURV.

En termes de matériel informatique, la DI a obtenu cinq cent ordinateurs portables additionnels pour permettre à l’ensemble des agents AG/OPCO de disposer, dans les prochaines semaines, du matériel nécessaire au télétravail.

La première phase du redéploiement DIPA est terminée. La DI IDF recevra deux renforts de la deuxième vague à Val de Seine, trois à Marne la Vallée et un à Melun.

Les effectifs de la BSM vont être renforcés, notamment en agents de catégorie B. Cette brigade a besoin d’agents de catégorie B additionnels, en tant que chefs d’équipe, sur le terrain.
Une première liste d’agents de la BSITM susceptibles d’y travailler a été établie. Elle ne concerne que des agents volontaires qui travailleront sous le régime de travail habituel de la BSITM, prime sûreté incluse.

Brexit

Avant le Brexit, les personnels des PAE et des bureaux ont été très mobilisés.
Une forte charge de travail a été liée à l’utilisation du transit et de l’origine preférentielle en raison de difficultés côté britannique.
Des pics d’activité ont été remarqués suite au Brexit. Les services ont pu faire face.
Dans le cadre du Fret express, Aulnay-Sous-Bois et Corbeil ont été les bureaux les plus sollicités.
Dans le cadre du fret traditionnel, c’est Gennevilliers ou Trappes qui ont été les plus affectés par le Brexit.
La priorité de la DG reste à la fluidité des opérations douanières.

Restauration

Les agents stagiaires de la BSITM étaient en attente de leurs cartes de restauration. Suite aux relances du SNAD-CGT, ces cartes sont parvenues aux agents au cours de la période passée.
Les agents de la BSITM disposent le midi de la cantine et de huit tickets-restauration additionnels. Les remboursements des repas du soir ne sont accordés que pour les agents qui sont en service sur la plage complète de 18h à 21h. En cette période de très forte réduction du trafic, les critères nécessaires à l’attribution de frais de mission pour les repas du soir ne sont pas remplis.
A la BSI de la Brigade Ferro, les agents bénéficient désormais des 18 tickets restaurant.

La prochaine réunion aura lieu le 22 mars, d’ici là, portez vous bien.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.