logo-impression
  • Posté le 11 février 2020 / 77 visites

Les Gens d’en bas !

A l’issue du CHSCT du 30 janvier dernier, il est très difficile d’être satisfait par les réponses de notre Direction. Pourtant les demandes émises par les représentants du personnel ne manquaient pas.
Quatre thèmes ont été abordés

- La Garantie

Depuis quelques mois, la serrure de la porte d’entrée du bureau de la garantie situé à République ne fonctionne plus. A maintes reprises, ce souci a été signalé durant les réunions de travail CHSCT. Selon l’administration, le problème aurait été pris en compte. Force est de constater que rien n’a été fait à ce jour.... Il a été rappelé que ce bureau est situé dans un endroit sensible.

- Travaux de la brigade BSITM

L’administration a certifié de la date et l’engagement effectif des travaux, ce qui mérite d’être souligné....
Par ailleurs, les représentants du personnel CGT ont acquiescé au choix des locaux (Régus) d’hébergements des vestiaires et du local social durant les travaux, ceux-ci étant à proximité des lieux de commandement et d’exécutions de nos différentes missions. Cependant quelques interrogations subsistent :

a) A propos du déroulement dans l’avancement des travaux, il a été indiqué que toutes les explications n’avaient peut-être pas été communiquées aux « gens d’en bas ».....
Enfin, le calendrier des travaux nous a été communiqué mais lorsque la question sur la réfection des chenils a été évoquée.
La réponse sur ce point est en suspens.

b) Nous avons demandé l’installation d’une ligne téléphonique fixe d’une part entre les locaux Régus et le commandement d’autre part, entre Régus et le site.
La réponse sur ce point est en attente.

c) En ce qui concerne les prises de services décalées par rapport à ces travaux, la Direction nous a affirmé prendre en compte le temps supplémentaire effectué.

d) Concernant la marche à suivre avec l’arme de service lors de l’habillement pour les phases de rotation des personnels à Régus, la Direction nous a affirmé avoir pris attache auprès des Moniteurs de tir et convenu d’un protocole qui sera communiqué ultérieurement.

- Matériel

a) Concernant la sécurité et les gilets par balles, la Direction a affirmé que tous les agents disposaient d’un gilet conforme aux prescriptions de la législation en vigueur et aux préconisations de la commission nationale siégeant avec les personnels sur les thématiques de sécurité.
S’agissant des housses , nous demandons une dotation de matériel plus solide et fonctionnel permettant de mettre des accessoires tels que téléphone, couteau, etc afin de prévenir les risques musculo- squelettiques.

b) Une demande d’un ceinturon de type Cordura confortable pour un usage quotidien a été faite par les représentants.
La Direction a indiqué qu’il convenait de « voir avec les représentants des personnels nationaux ».

c) Nous avons demandé un dosimètre individuel dans le cadre du principe de précaution (rayonnement des RX).
L’administration suggère de se référer aux relevés et données mensuels publiés et affichés...

d) A la demande de trousses de secours adaptées aux différentes missions et situations en temps réel, il nous a été répondu qu’une étude au cas par cas était en cours.

- Site de sûreté Eurostar

a) Le réglage de la luminosité des écrans a été sollicité par plusieurs agents afin d’éviter une grande fatigue oculaire eu égard au temps d’exposition.
La réponse de l’Administration reste en suspens sur ce point.

b) Concernant les conditions de travail, il a été à nouveau signifié que les règles élémentaires d’hygiène ne sont pas respectées sur le site : présence de poussière plus qu’abondante au niveau des générateurs RX, présence de rongeurs, odeurs de matière fécale, écoulements d’urine.....
Nous avons exigé la mise en place d’un ménage avec cahier des charges exhaustif et suivi.
L’Administration affirme avoir évoqué le sujet avec la société EUROSTAR, en attente.....

c) Enfin, les représentants du personnel ont à nouveau mis l’accent sur les difficultés rencontrées par les agents dans le cadre de leurs missions de contrôle et sûreté tenant à :

● l’absence ou insuffisance de la signalétique pour la circulation des voyageurs jusqu’au portique
● l’interdiction d’utiliser les téléphones mobiles par les voyageurs sur la zone de sûreté

Dans le cadre strict de nos missions de contrôle et sûreté, il est inadmissible que ces problématiques ne soient pas résolues au plus vite.
Au surplus, la société EUROSTAR ne saurait faire porter sur les agents des Douanes la responsabilité des tensions occasionnées par ses propres insuffisances auprès de ses voyageurs.

L’administration a affirmé que le problème, évoqué maintes fois avec la société EUROSTAR serait à nouveau posé afin de garantir l’exercice de nos missions dans des conditions normales.

Les représentants CGT au CHS CT PARIS


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.