logo-impression
  • Posté le 3 avril 2020 / 44 visites

Ile de France - Compte rendu de la conférence téléphonique du 3 avril 2020

Le DI a débuté la réunion en insistant sur la nécessité pour l’encadrement de proximité de rester mobilisés afin de maintenir au maximum un contact avec les agents. (téléphonique notamment).

Le DI a insisté sur la posture très volontariste de nombreux agents.

Un convoi de 1,5 tonnes d’EPI devrait parvenir dès la semaine prochaine (gel, masques et gants). Cela s’ajoutera au stock de Paris-est qui ont été mutualisés dans la DI ainsi qu’au 200000 masques transférés par la DI de Lille.

On constate une petite augmentation des agents en présentiel (180) Equipe particulièrement restreinte en DI Ile de France (comparativement aux autres DI). A ce jour, 45 agents sont considérés malades (covid-19) ce qui est relativement stable, mais on observe une baisse des quatorzaines puisqu’on en recense 39 alors que le 30 mars elles étaient au nombre de 74.

Pour ce qui concerne le Bureau d’Aulnay, il y a une forte tension sur le dédouanement avec 3 ou 4 agents en présentiel pour le dédouanement des EPI en plus des agents travaillant à domicile.

Toujours 1 train par jour à la BSITM. Compte tenu des volumes de passagers on peut s’interroger sur la pertinence du maintien de ce train. Cette décision est probablement plus politique que commerciale. On observe une baisse du nombre de quatorzaines. Des lunettes de protection (30) vont être fournis à la BSITM sur une commande réalisée de 50.
On a toujours une équipe par jour de 6 avec 3 agents en réserve.

Au bureau de Paris Principal c’est 6 ou 7 agents qui sont présents dont 3 paris spé.
Au bureau de Gennevilliers reste le chef de bureau, l’adjoint et trois agents en présentiel. (un agent vient de déclarer un covid-19). A Paris-Ouest chaque brigade a reçu 300 masques

Pour la BSI des Ulis des retours de quatorzaine devraient permettre un retour à une meilleur situation, telle qu’elle existe en SU à Gennevilliers, ou Val de seine, Trappes et Corbeil en CO.

Concernant les retours de quatorzaine la philosophie est toujours la même : La DI contacte les médecins du travail avant le retour, éventuellement donne les coordonnées des personnes au médecin du travail, et attend que la médecine donne un avis pour une éventuelle réintégration ou un maintient en confinement.
Il n’y a toujours pas d’harmonisation des façons de procéder des médecins du travail à l’issu des quatorzaines ce qui pose problème.

Le DI a par ailleurs insisté sur trois volets qui vont et devront animer les réflexions de la DI :
- la gestion de crise et la protection des agents
- la reprise progressive des actes administratifs courants
- préparer la sortie de crise

En matière de LCF l’instruction cadre est sortie, une note de la DI parviendra aujourd’hui dans les services pour rappeler que la LCF doit s’effectuer dans le strict respect de la sécurité des personnels.
Le DI a insisté sur la nécessaire disponibilité des parquets et des EPI.

Enfin le DI a remercié le CHS-ct du 75 pour un cofinancement d’un certain nombre de travaux (escalier, cuisine) à la BSITM et également pour le nettoyage et la désinfection des locaux avant la reprise.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.