logo-impression
  • Posté le 14 mai 2020 / 60 visites

CR IDF de l’audio conférence du 14/05/2020

point de situation

Le nombre d’agents en présentiel s’élève à 412 (un gros tiers des effectifs).
Le nombre d’agents en asa s’élève à 371 dont 185 SU.
297 télétravailleurs (l’une des directions avec le plus grand nombre de télétravailleurs)
103 agents fragiles et donc à domicile (parmi les directions ou l’on a le plus d’agents fragiles)
Nombre de malades Covid 19 : 13 (essentiellement IDF et DIPA)
Agents en quatorzaine : 4

Les objectifs :
- L’objectif n°1 structurer et consolider le télétravail.
- Limiter le présentiel.
- Faire baisser les ASA SU.
Tout cela en assurant au maximum les missions.

Un fort contingent d’asa su est représenté à la BSITM). Cela est dû aux difficultés supplémentaires , notamment ne pas freiner l’avancée des travaux qui sont en cours de réalisation et les programmations de trains supplémentaires qui sont annoncées souvent au dernier moment.
La priorité sera portée sur la verrière de la salle d’armes. Tout cela va impacter l’activité de la BSITM et le ASA su ne pourront pas baisser comme espéré.
Entre maintenant et le 15 juin les travaux sont priorisés. Les missions autres, telle que la formation seront effectuées. Les équipes tourneront, avec une activité et des ASA SU justement réparties.
Il s’agit d’avoir une gestion optimale d’un dispositif compliqué avec de nombreuses contingences.

Pour le SMS une équipe de 6 agents à Fos sur Mer. Le reste des agents sont en ASA SU qui devraient disparaître.

Certaines grandes unités terrestres accusent un fort taux d’ASA (Val de Seine les Ulis Marne la Vallée).
Dès la semaine prochaine ces ASA su devraient fortement diminuer. Les maintients en ASA su seront analysées au plus près.

Pour le bureau de Rungis on est passé de 24 agents présents à la reprise à 14 le 12/05/2020 à 13 actuellement.

La CGT a rappelé que la DG avait accepté sa demande concernant la communication aux OS d’un tableau prévisionnel du présentiel dans les bureau et brigades.

Sujets Gestion du personnel :

- Congés bonifiés : La campagne d’été est annulée et reportée sur 2021 et 2022 sans perte de droits à congés. Pour la campagne d’hiver (notamment la Réunion) cela dépendra de l’évolution de la situation sanitaire.
- Congés estivaux : Pas de remise en cause des droits à congés. Cependant la notion de continuité de service s ’appliquera pleinement. (pas de pourcentage d’agents présents à mettre en place).
- Une réunion est prévue la semaine prochaine avec le médecin de prévention coordinateur et les médecins de prévention pour préciser un certain nombre de points (notamment un agent su pour qui a été préconisé du télétravail pour 3 mois).
- L’examen pro de B en A est supprimé.
- Le recrutement va reprendre.

Points DG interrégions :

- Sur le télétravail simplifié ce que l’on sait : Cette simplification permettra d’aller plus vite. On n’est plus sur une convention mais sur une autorisation du DI après avis VH et cadrage missions.
Points de vigilance :

• éviter désocialisation, on serait plus sur du 3 / 2 (trois jours télétravail ou 2)
• animation du collectif de travail devient différent.
• Pour les demandes on est en attente des instructions de la DG.

Divers :

Le niveau de dédouanement des masques est très important. On doit récupérer 7000 masques en tissu.
Des difficultés sur la reconnaissance accordé aux enfants de douaniers pour les gardes d’enfants sont également recensées.

Concernant la présentation de la commission d’emploi dans les transports en commun, le DI a fait diffuser un modèle d’attestation préremplie pour faciliter les trajets des agents.
En fonction du redémarrage des restaurants collectifs le dispositif de taux de repas sur frais de missions ne va pas perdurer.

La restauration en frais de mission continue de coûter cher, d’autant plus qu’il faut quelqu’un pour traiter les frais de mission. La restauration collective redémarre. Au Vitalys, une structure d’accueil de 100 repas par jour est possible. Les agents ont le choix de leur formule la plus avantageuse pour les repas. Après la sortie de la note sur la restauration, la DI acceptera la facture éditée par le commerçant.

Coopération avec la DIPA : Des demandes ont été envoyées aux DR d’envisager des pistes de coopération et des schémas tactiques entre nos deux interrégions .

Protection et matériel : La DI travaille sur les matériels de protection : plexiglas, housses, amélioration des blocs sanitaires en systèmes de nettoyage automatisés. On pourrait acheter des vélos électriques pour des déplacements courts dans Paris. On doit réfléchir à la manière d’accueillir les publics qui viennent dans les bureaux de douane. Il faut des investissements en matière de formation, de téléconférence.
Une réflexion est en cours sur les processus de travail pour l’avenir. achats de poubelles fermées,
réflexion sur les protections jetables pour les sièges de voitures pour les infracteurs.

La fin des audio conférences est annoncée avec reprise des instances traditionnelles en audio ou en présentiel.
Prochain Gt : sur les conséquences de la crise en Ile de France.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.