logo-impression
  • Posté le 9 novembre 2020 / 61 visites

CR audioconférence crise sanitaire

Point de situation :

L’effectif réel des agents dans la DI ile de France est de 1067 agents (du 30-10 au 5-11) :
Le nombre de télétravailleurs est de 352 agents en télétravail sur la période du 30-10-2020 au 05-11-2020.
13 su et 339 co en télétravail.
98 agents effectuent du télétravail sur deux journées.
77 agents sur 3 jours
55 agentssur 4 jours
70 agents sur 5 jours

14 agents su malades contre 11 CO. L’exposition au risque semble plus importante pour les SU..

32 agents placés en isolement, septaine (cas contacts …).
11 nouveaux malades du coronavirus ;

549 agents présents le 5/11/2020 dans les services.

Cette semaine, on a vu une très forte augmentation du nombre de télétravailleurs.
On passera aujourd’hui ou lundi la barre des 400.

Note du 4 nov 2020 DG (grille des activités télétravaillables).

Les consignes sont claires. Le télétravail devient la règle. Nous ne sommes pas en PCA, cependant il faut pousser le télétravail au maximum. Plus limité à trois jours.
Les organisations du travail varient (horaires, vacations) et donc les situations doivent être appréciées bureau par bureau même si les décisions relèvent, in fine, du DR et du DI.
Il faut le mettre en œuvre chaque fois que c’est possible de manière volontariste.
Il y a cependant une forte incitation au télétravail même si on est pas dans la coercition. Pas besoin d’en arriver là sur la DI IDF. Il y a eu une grande simplification dans les avenants aux conventions de télétravail. Tout cela peut et doit aller très vite.

Au sujet des personnes réputés fragiles au premier semestre toutes les personnes se signalant étaient d’office maintenues chez elles. Dans un second temps ils devaient apporter la preuve de leur fragilité. Travail fait en relation avec la médecine de prévention. Les médecins font des recommandations, ils ne disent pas que telle personne est fragile. Une différentiation entre agents à haut risque et à risque. Le sujet s’apprécie actuellement au regard de l’exécution du service. Contrairement à la période de confinement précédente.

En matière de ressources informatiques :

En fin de semaine prochaine il devrait rester une trentaine de pc en réserve pour le télétravail. D’où une recherche d’optimisation et de redéploiement en matière de fixes et de portables. Si le flux continue a être aussi important on risque la rupture. Cela entraîne également une surcharge de travail pour les TSI qui sont déjà sous tension (Service sous dimensionné) depuis de nombreux mois. Il sera nécessaire à l’avenir de repenser le calibrage de ce service.

La semaine prochaine nous dira si on rencontre des difficultés en matière d’équipement des télétravailleurs.

Consignes sanitaires :

Un rappel va sortir sur le travail en présentiel en surv. Ce n’est pas une critique.
Des pratiques inhérentes au métier font que les risques sont supérieurs (trajets en voiture, etc).
Ce rappel s’impose car le relâchement est toujours possible et il ne doit pas y en avoir. Le respect des gestes barrières s’impose plus que jamais.

Un effort particulier est fait sur la DI pour garder contact avec les agents vivant mal le confinement, sans être intrusifs en relation avec la psychologue du travail. Un travail est effectué sur les TMS, les pauses, pour accompagner les agents.
En janvier une formation est prévue sur le management à distance.

Concernant la BSM le DI est en relation avec Bercy. La situation est dégradée et pas acceptable, d’autant plus au regard de la situation sanitaire (pas d’aération, pas de lumière extérieure dans de nombreux locaux). Une expression de besoins a été adressé à Bercy. Des renforts vont être affectés au missions de la BSM.
La CGT a demandé si des gratifications seraient envisagées au vue de la pénibilité (port de HK, missions statiques) afin de ne pas créer des différences majeures entre les agents de la BSITM et les agents en renforts des brigades.

BSITM les formations Brexit doivent se poursuivre. Le nombre réduit de trains (2 à 3 par jours) devrait permettre une meilleur adaptation des services a ce changement majeur..


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.