logo-impression
  • Posté le 16 novembre 2020 / 64 visites

Compte rendu réunion IDF sur la crise sanitaire du 16/11/2020

En préambule le Directeur interrégional a prit acte de la volonté des OS de ne plus siéger que pour les instances qui concernent directement la crise sanitaire (GT et CHSCT) et cela en opposition aux réformes et transferts de taxes en cours qui vont grandement affecter notre administration.

Point de situation

Au 12/11/2020 (situation à un instant T) sur 1067 agents de la DI 575 sont à leurs postes.

Sur la période du 26/10 au 12/11 on dénombre 32 malades du Covid dont 7 nouveaux malades sur la période du 5/11 au 12/11/2020. On dénombre également 12 cas contacts.

La situation reste donc préoccupante notamment sur la DR de Paris avec une attention particulière pour la BSI Nord. La DRPO et la DRPE étant moins touchées.

En matière de télétravail on observe que, sur la période du 5 au 12/11/2020, 402 agents ont effectué au moins un jour de télétravail. Soit une augmentation de 12% par rapport à la semaine dernière.

143 agents ont effectués 2 jours de télétravail, 83 trois jours, 67 quatre jours et 39 cinq jours.

Le nombre de portables disponibles est quasiment épuisé.

Une note en direction des chefs de service du 8/11/2020 traite de la mise en œuvre du reconfinement, des consignes sanitaires de l’organisation du travail et de la conduite à tenir en cas de symptômes. Dans ce cas on ne va pas au travail, on prend contact avec son besoin traitant et l’on est placé en ASA le temps de réaliser le test.

Cette note est associée à une autre en date du 6/11/2020 à destination de la surveillance. Ce sont les services les plus touchés et la ou il faut lutter contre un éventuel relâchement vis à vis des gestes barrières.

Création d’une « Task Force »

Le DI nous a également fait part de la création d’une Task Force pour réfléchir et travailler sur les différents aspects du travail modulable.

D’ores et déjà sont réalisés ou en cours de réalisation des BIA (Bilan d’impact d’activités) en lien avec la DG afin de déterminer tout ce qui peut être télétravaillable et ce qui ne pourra pas l’être.

Cette Task Force se réunira toutes les semaines.

L’un de ses objectifs étant de déterminer les outils, les référentiels les plus pertinents (Osmose, ovh, jitsi …) afin de pouvoir exercer nos missions dans cette configuration. Par ailleurs le but est également d’affiner la note du 4/11/2020 et de mettre en corrélation les tâches ainsi que les outils.

Le DI rappelle que de la souplesse est nécessaire en matière d’horaires, d’organisations, et de situations particulières. Il précise que ces thèmes font écho à ceux développés dans le GT IDF sur l’attractivité des bureaux. Enfin, il considère que même après la pandémie il n’y aura pas de retour en arrière sous réserve que la productivité et le collectif de travail soit préservé.

Il préconise également dans le cadre du travail de cette task Force des réunions transverses par groupe de métiers (chef de bureaux, correspondants RH, chef de Poc et SRE, réseau pôle action économique, réseau de prévention...)

Autres points et réponses au questions du dernier GT Covid

Une expression de besoins a été adressée au directeur des affaires de Bercy concernant les conditions de logement déplorables des agents de la BSM.

Des formations à la taxation se poursuivent à la BSITM et se poursuivront en 2021. Au sujet du déplacement des coffres pour l’armement et l’inquiétude sur la portance et la résistance du plancher qui les supporte ce transfert provisoire mais prévu de longue date a été validé par écrit par la société (250 kg de résistance au M2) . Un sondage est en cours pour confirmer que la structure est suffisamment solide et des garanties seront formalisées par écrit.

Concernant les masques DIM ils ne sont plus utilisés mais n’ont pas encore été détruits (en attente d’instructions. D’autres masques (Corele et Armor Lux) posent problème mais il semble que la DI n’en dispose pas.

Le DI nous confirme également que si aucune solution de restauration n’existe dans des cantines administratives le dispositif mis en place lors du premier confinement sera maintenu (état de frais). Un service est concerné pour l’instant : le STA.

Concernant les stagiaires ACP2 qui arrivent aujourd’hui. Le présentiel s’appliquera pour les SU et le télétravail pour les CO. Les stagiaires Co ayant l’obligation de consulter au moins une fois par jour leur messagerie professionnelle. Les chefs de service doivent par ailleurs prendre contact avec eux.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.