logo-impression
  • Posté le 1er avril 2020 / 26 visites

Compte rendu de la conférence IDF du 1er avril

Point générale de la situation :

Les chiffres sembleraient baisser mais ils sont à prendre avec la plus grande prudence. Un recoupement des chiffres fournis par les responsables hiérarchiques et de la médecine de prévention par le biais de l’assistante de prévention est réalisé.

Il n’y a pas de nouveau cas à la BSITM .

Un point important concerne la sortie de quatorzaine, notamment pour les personnels SU. La conseillère de prévention relance les médecins de prévention pour qu’il se positionnent.

Les agents malades ne reviennent pas sans avis médical. Cela souligne d’ailleurs la nécessité d’une harmonisation de leurs décisions.

Dans la DI demeure entre 160 et 170 agents en présentiel principalement en SU.
Plus de 850 agents sont à leur domicile dans des situations administratives (AA, gardes d’enfants, télétravail, quatorzaine, maladies) différentes et avec des spécificités notables en matière de télétravail et de fonctionnement.

Compte tenu de la situation particulière du service "Accident du travail" ceux-ci ne pourront être traités comme il se doit et des avances seront à prévoir pour les agents qui en seraient victimes.

Pour les agents Paris-Spécial, ceux en missions continueront de bénéficier de leur traitement quelque soit leur position (AA ou 14zaine, ou covid déclaré) mais ceux qui ne sont plus en mission auront le traitement hors frais de déplacement /logement.

Aulnay et BDP chilly Mazarin sont toujours mobilisés sur dédouanement des masques et autres EPI en liaison avec le SARC.

Pour ce qui concerne la paye d’avril : la paye de mars sera reconduite.
Un certain nombre d’éléments ponctuels variables
Pour les nouveaux entrants des acomptes seront réalisés nécessiteront évidemment d’être ajustés.
Pour les ACP2 qui auraient dû rentrer à l’école ils seront rémunérés.
Pour les agents dont la part prime est de 20% ou plus dans leur rémunération un acompte sera versé.

Pour les tickets restaurants nous sommes en attente de la réponse DG.

En matière de contrôle su un certain nombre de facteurs doivent être de rigueur :
- exigence de sécurité
- intérêt du contrôle
- EPI présents
- Autorité judiciaire en mesure de traiter le contentieux douanier (d’ou la nécessité pour la chaîne hiérarchique de bien se coordonner avec les Parquets).

Une commande de lunettes a été réalisée. A l’issue de la crise il sera procédé à une désinfection générale des locaux (DI, Vytalis, Boissy, BSITM Paris SU ….)
Des initiatives pour proposer aux agents confinés des solutions pour rompre la monotonie vont voir le jour ( cours gratuits, expo virtuelles gratuites …)


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.