logo-impression
  • Posté le 23 novembre 2020 / 44 visites

Compte rendu de l’audioconférence de la DI Île de France du 23 novembre 2020

Evolution des effectifs au 19 novembre

Nombre d’agents total : 1167
Nombre d’agents présents dans les services : 640
Nombre d’agents en ASA Covid : 18
Nombre d’agents malades : 13
Nombre de cas contacts : 4
Nombre d’agents en télétravail sur deux jours : 114
Nombre d’agents en télétravail sur trois jours : 105
Nombre d’agents en télétravail sur quatre jours : 67
Nombre d’agents en télétravail sur cinq jours : 83
Nombre d’agents ayant accès au télétravail : 453

Le télétravail reste restreint en surveillance, mais au moins douze
agents de la surveillance sont en télétravail au moins une journée. Ces
agents ont été placés en télétravail suite à l’avis du médecin de
prévention.
Le télétravail est aujourd’hui majoritaire en Île de France. Les
dispositions actuelles seront transposées dans le cadre de la nouvelle
convention en début d’année prochain.

Il convient de ne pas relâcher les efforts sur les gestes barrière, le
port du masque, les lavages de mains.

Le nombre d’ETPT manquants est plus faible que les autres années pour la
DI (-39 ETPT). La DI a recruté le plus massivement possible et a obtenu
des ouvertures de postes de la DG. Le plus gros du déficit en effectifs
reste à Paris Est.

Il reste à ce jour 573600 masques chirurgicaux, 10000 masques FFP2
périmés mais en bon état et 59000 masques en tissu. Les préfectures ont
été relancées sur les masques en tissu.

Actualités

La note sur la Task Force télétravail sera diffusée.

La DI a écrit à la présidente du Conseil Régional avec des annexes qui
détaillent le travail réalisé par la DGDDI dans la région. Ce courrier a
pour objet d’appuyer les demandes répétées des OS sur la prise en charge
intégrale du pass navigo.

Concernant le remboursement des frais de repas, suite au décret 2020-400
du 7 avril 2020, et au décret sur la prolongation de l’état d’urgence
sanitaire, la DI permet de rembourser les frais de bouche en cas
d’indisponibilité de la restauration collective et avec l’accord du chef
de service.

Les masques CORELE et ARMOR LUX ne sont pas dangereux et peuvent être
distribués dans les services. Les masques DIM restent eux, interdits en raison du risque sanitaire qu’ils font peser.

Le service de la FP organise les actions de formation Brexit.

Les horaires de la BSITM ne changeront pas pour permettre la taxation
lors du dernier passage de train. Les passagers qui arriveront gare du
nord après l’heure de fermeture de la brigade seront invités à se rendre
à l’aubette dès le lendemain ou dans le bureau de Paris Principal. Il
s’agira d’un dispositif de soutien, puisque les voyageurs pourront
réaliser à terme les opérations de dédouanement à Saint Pancrace ou en
embarqué.

Les stagiaires n’ont pour l’heure pas la possibilité d’alimenter un CET,
mais il est possible que le ministère fasse évoluer cette doctrine.

La DI avait envoyé une expression de besoins pour le logements des
agents de la BSM de Bercy. Les locaux, aux dire même du DI, ne sont pas
adaptés. Les agents sont en demande d’une solution rapide. Des locaux
devraient être mis à disposition dans le CAC (les locaux normalement
dédié aux activités sportives et culturelles) pour toute la durée de la
crise sanitaire. Une solution perenne est recherchée.
Des renforts ont abondé la BSM depuis quelques temps.

Gestion du personnel

La DI affirme respecter les instructions de la DG sur les séances TPCI.
La formation TPCI HK doit avoir lieu, malgré la crise covid. Il s’agira
d’une formation théorique.

Locaux et PLI

La DI autorise la restauration dans les locaux quand c’est nécessaire,
les locaux sociaux restent disponibles.

La DI a acheté des sprayx désinfectants depuis le début de la crise
Covid. Ils seront utilisés pour respecter les règles décidées à la DG
sur le port du HK.

Il existe des difficultés sur les transferts d’appel, puisque le
transfert est permanent et pas seulement pendant les plages horaires de
travail. Une solution informatique est en cours d’étude dans les
services informatiques de la DG.

Les systèmes informatiques permettent à un agent hors du pays de se
connecter aux applications. Ainsi, un agent résidant à l’étranger ou
isolé pourra se connecter.

Les règles limitent à six le nombre de personnes autorisées dans une
salle de réunion.

La dernière note de la DG préconise d’identifier les cas contacts de
manière administrative et de faire remonter ces cas auprès du médecin de
prévention. Les chefs de service seront informés de ce dispositif.

Questions diverses

Interrogé sur les difficultés des douaniers face aux trop nombreux
changements qui affectent l’administration et les collègues, sur les
inquiétudes et la lassitude des agents, le DI a reconnu qu’un certain
nombre de facteurs de tension pesaient sur les douaniers, que la crise
économique à venir risquait de peser sur les budgets – et conséquemment
notre avenir douanier. Après les vacances de fin d’année, on risque de
retrouver une période de confinement. Le quotidien est changé.

Le droit d’alerte du SNAD-CGT sur le transfert des coffres à la BSITM a
été reçu. Les membres du CHS se sont rendus sur place. On soupçonnait
que les coffres risquaient de peser trop sur les planchers. Ils ont été
posés sur des plaques en métal de 5mm d’épaisseur et répartis dans la
pièce. Des propositions ont été faites pour garantir une meilleure
répartition du poids des coffres.

En raison de disponibilités à la BSITM sur la période, puisque le trafic
ferroviaire est ralenti, en cas de diffusion d’un avis de fraude sur un
autre point parisien, les agents de cette brigade pourraient être amenés
à intervenir sur d’autres missions.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.