logo-impression
  • Posté le 26 septembre 2018 / 138 visites

Tous en grève le 9 octobre...

Un Français sur quatre a « des fins de mois difficiles », un Français sur cinq n’a pas les moyens de manger trois fois par jour et 9 millions d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté selon l’INSEE et ces indicateurs s’aggravent encore chez les plus jeunes.

En douane, les secours financiers exceptionnels attribués par la mutuelle des douanes sont en hausse de 106 %… Comme tous les salariés, les douaniers ont un pouvoir d’achat qui baisse d’année en année (-16,15% depuis le 1er janvier 2000). Et la valeur du point d’indice stagne dans toute la fonction publique par rapport à l’évolution des prix depuis le 1er janvier 2000.

Les gouvernements successifs mettent en œuvre une politique libérale qui, depuis des années, vise à la destruction de notre modèle social, favorise l’explosion des inégalités dans toutes les couches de la population et casse les droits collectifs.

Les mesures récemment annoncées (gel des prestations sociales, projet de réforme des retraites, réforme de l’assurance chômage, continuité des suppressions de missions publiques et de suppressions d’emplois avec CAP 2022, etc...), fruits de cette politique libérale, relèvent d’une logique d’individualisation mettant à mal la solidarité et la justice sociale.

Accepter, c’est se résigner

La population a des attentes sociales concrètes. Le gouvernement doit les entendre et ne plus être guidé que par la diminution des dépenses publiques. Au Ministère des Finances, nous savons que les moyens existent pour une véritable politique de redistribution fiscale, de lutte contre une évasion fiscale évaluée à 100 milliards d’€, pour augmenter les salaires, les pensions et les minimas sociaux.

L’heure est à la défense de notre modèle social (retraites, sécurité sociale, statut, etc...) et à la conquête de nouveaux droits pour tous les salariés, étudiants, privés d’emplois et retraités.

Les douaniers ont leur mot à dire et doivent l’exprimer fortement à l’appel de leurs organisations syndicales le 9 octobre prochain, journée de mobilisation et de grève interprofessionnelles.

Le SNAD CGT revendique :

  • l’augmentation immédiate du point d’indice
  • le rattrapage des primes ACF pour tous les agents des douanes
  • l’augmentation de l’IRTI à 110 points d’indice
  • l’arrêt des suppressions d’emplois et des fermetures de bureaux et brigades

Le SNAD CGT s’oppose à une nouvelle réforme du système de retraite qui consisterait en un allongement de la durée des cotisations ou une baisse du montant des pensions.


Pdf à télécharger

News : Suite à une entrevue avec le ministre DARMANIN, il a été annoncé le recrutement de 350 emplois à la DGDDI (BREXIT, avec une charge de travail largement sous-évaluée...), et la suppression simultanée de 100 emplois dans les autres bureaux, ce qui laisse augurer les futures suppressions suite aux préconisations de CAP 2022...


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.