logo-impression
  • Posté le 6 octobre 2015 / 154 visites

Toujours plus de conteneurs, toujours moins de douaniers !

Le 6 octobre, le Président de la République se déplace au Havre pour assister à l’inauguration officielle du CMA-CGM Bougainville, plus grand porte-conteneur sous pavillon français avec une capacité de 18 000 “boîtes”. Alors que la capacité de la flotte mondiale augmente à une vitesse exponentielle, les moyens de contrôle du commerce mondial fondent comme peau de chagrin.

Moins d’un conteneur sur 1 000 contrôlé

Le Havre, premier port français pour le trafic des conteneurs, est un exemple particulièrement significatif de ce recul des contrôles. Alors que le volume des conteneurs qui y sont traités a plus que doublé ces 20 dernières années, le nombre des douaniers affectés à leur contrôle a diminué de 30% dans le même temps ! Et ces moyens humains n’ont pas été remplacés par des moyens techniques, au contraire. Ainsi, le système SYCOSCAN de vérification des conteneurs par rayons X a été fermé en 2014, faute de moyens pour sa maintenance. Il est remplacé par un scanner mobile vieillissant sur châssis et beaucoup moins performant, ce qui entraîne une division par 4 du nombre de conteneurs auscultés par cette méthode, et donnant des images moins exploitables pour un contrôle de qualité. La direction générale des Douanes tente de cacher le taux de contrôle mais nous estimons que moins d’un conteneur importé sur 1000 fait l’objet d’un contrôle physique rigoureux.

Europe : toujours moins de contrôle et plus de trafics criminels

Cette politique de démantèlement du contrôle des importations (et plus encore des exportations) est malheureusement généralisée en Europe. Il est pourtant établi que la contrebande est le nerf de la guerre de presque tous les groupes criminels et terroristes : ivoire braconné pour Boko Haram et l’Armée de Résistance du Seigneur, antiquités pillées pour Daesh, déchets toxiques pour les mafias italiennes, armes, drogues et contrefaçons pour toutes ces organisations…

Il est urgent de considérer la douane comme une administration prioritaire et de renforcer ses moyens, à commencer par ses effectifs !

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.