logo-impression
  • Posté le 20 novembre 2015 / 194 visites

Lettre aux ministres suite aux annonces gouvernementales

Messieurs les Ministres,

A la suite des attentats commis à Paris vendredi dernier, et devant le Congrès réuni à Versailles, le Président de la République a annoncé lundi une série de mesures concrètes dont l’attribution de 1000 postes à la D.G.D.D.I.

D’après les premiers éléments qui nous parviennent, nous ne serions déjà plus dans le cadre posé par la plus haute autorité de l’Etat.

En effet, le déroulement de la mesure serait le suivant : annulation des 250 postes supprimés en 2016 et 2017 et attribution de 280 postes en 2016 et 250 en 2017. Cette arithmétique pour le moins tortueuse, addition d’autant de « non-suppressions » (sic) que de réelles créations, permettrait d’aboutir au chiffre évoqué par M. François Hollande.

Nous ne partageons évidemment pas cette façon de voir.

Pour nous, de façon très basique, si le nombre d’ETPT Douanes est de 16396 pour l’exercice 2015, il passe à 17396, dès lors que l’engagement présidentiel aura été tenu.

Par contre, si on retient le calcul que l’on veut nous présenter, cela signifie que l’augmentation évoquée par le chef de l’exécutif, aura été amputée de moitié (+ 500 postes réellement créés).

Pour un engagement émanant du Président lui-même, énoncé devant les deux assemblées réunies et plus largement devant le pays tout entier et surtout après le choc subi, une telle concrétisation ne nous paraît pas envisageable.

Cela s’apparente à une forme de tour de « passe-passe » budgétaire, en décalage complet avec la situation et le traumatisme vécu.

Nous ne sommes pas là dans un simple exercice de défense de nos emplois, mais de défense du pays tout court.

Le contenu du discours de Versailles nous a semblé plutôt porteur dans ses orientations et dans sa tonalité. Si à peine quelques jours après, on semble déjà s’en écarter, le message nous semblerait extrêmement mauvais, par rapport à ce que le pays a vécu et ce qu’il pourrait encore affronter.

Par ailleurs, à notre sens, eu égard au contexte et aux axes politiques déterminés par le Président de la République, la DGDDI rejoint sans conteste le nombre des administrations prioritaires.

De même, le Projet Stratégique pour la Douane est, à notre sens, caduc dans sa forme actuelle. Afin d’être au clair sur les mesures budgétaires envisagées et sur les orientations politiques s’agissant de la DGDDI (et éventuellement d’autres services impliqués également dans la lutte contre le terrorisme), Nous souhaiterions vous rencontrer rapidement, vous-même ou votre représentant. Cette réunion pourrait se faire avec un représentant fédéral et un représentant douane pour chacune des organisations syndicales représentatives.

S’agissant du calendrier, nous nous référons à l’engagement de l’allégement pris par le Secrétaire Général, lors de la réunion tenue cette semaine , mesure qui nous paraît pleinement adaptée dans le cadre de l’état d’urgence.


Lettre aux ministres suite aux annonces gouvernementales

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.