logo-impression
  • Posté le 24 octobre 2018 / 92 visites

La CGT Douanes en soutien de la société BIC, il faut plus de douaniers !

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de presse de la CGT Douanes en soutien à l’initiative du Groupe BIC, représenté lors des nos Etats Généraux en 2013, de porter plainte contre la France et l’Allemagne pour défaillance (voire absence) de contrôles douaniers sur les briquets, ainsi que leur communiqué de presse officiel.

COMMUNIQUE DE PRESSE

6000 douaniers supprimés, 66 millions de citoyens en danger !

La semaine dernière le Groupe BIC a envoyé un communiqué de presse (ci-dessous) annonçant avoir déposé une plainte en manquement auprès de la Commission Européenne pour défaut, par la France et l’Allemagne, de leur obligation de surveillance des briquets non-conformes importés ou vendus sur leur territoire.

En raison de défaillance de contrôles douaniers (voire d’absence totale faute d’effectifs et de moyens) à l’entrée dans l’Union Européenne, et du défaut de surveillance sur le marché intérieur par la CCRF, de nombreux modèles de briquets non-conformes sont aujourd’hui disponibles sur le marché européen.

Or, les briquets sont à l’origine d’environ 30.000 accidents graves par an dans l’Union Européenne, représentant un coût sociétal qui se chiffre à un milliard d’euros chaque année a minima.

C’est un combat que la CGT Douanes mène auprès du Groupe BIC depuis 2013, date des états Généraux de la Douane, organisés au sein du Conseil économique, Social et Environnemental.

En effet, nous détenons les prérogatives de contrôle des marchandises à l’entrée du territoire. Ce sont des missions régaliennes de l’État. Les douaniers devraient assurer la loyauté des échanges par une politique des contrôles garantissant la santé et la sécurité des citoyens. Faute d’effectifs et de moyens suffisants, les douaniers ne peuvent plus assurer aujourd’hui les missions d’utilité économique, sociale et environnementale qui sont les leurs.

C’est la raison pour laquelle nous soutiendrons, aux côtés d’autres intervenants, toute initiative du groupe BIC. D’autres entreprises réclament elles aussi un renforcement des effectifs douaniers. Car, au delà des briquets, ce sont toutes les marchandises importées qui ne font plus l’objet de contrôles. La population est en danger.

En mars 2014, la CGT Douane a rencontré une eurodéputée, très sensible aux questions de loyauté des échanges et de protection de l’économie. En effet, alors qu’il n’y a qu’une réglementation douanière européenne, il y a 28 façons de l’appliquer ! De cette rencontre ainsi que des états généraux de la Douane est né le « Manifeste pour une douane européenne ». Plus que jamais, il devra faire son chemin pour entrer dans le débat politique des futures élections européennes.

Communiqué BIC



Communiqué snad cgt

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.