logo-impression
  • Posté le 7 décembre 2021 / 66 visites

Halte à la propagande...!

Alors que nous étions en pleine réunion avec lui pour entendre ses propositions, le Ministre vous a envoyé un courrier, sans aucune concertation...
Depuis, la Directrice générale met beaucoup d’énergie pour garder l’intersyndicale autour de la table des négociations...

Si le ministre a accepté de signer ce contrat, c’est bien grâce à la mobilisation des organisations syndicales.

La pression mise depuis des mois (voire des années, avec nos premiers amendements à la loi de finances pour 2020) pour s’opposer au transfert des missions fiscales (qui aurait pu mettre un coup fatal à l’unicité de nos deux branches et à leur rattachement à Bercy) ainsi que nos exigences sur l’avenir des missions douanières et la cartographie des services auront été deux facteurs déterminants pour obtenir ce contrat. Le ministre n’a qu’un objectif : détruire notre maison pierre après pierre. Celui là même qui a menti devant les parlementaires pour obtenir le transfert de l’ensemble des TIC à la  DGFIP. .

Nous nous opposerons fermement à ces projets et nos dirigeants connaissent parfaitement la capacité de mobilisation de la corporation douanière.

La CGT réclamait ce contrat depuis le discours de G.Darmanin en 2018 : plus de visibilité, plus de perspectives sur les effectifs, les moyens et les investissements, plus de garanties sur les missions et les conditions de travail des collègues.

Parce que nous n’avons rien lâché, nous avons enfin obtenu ce contrat !

Oui tout cela est acté et n’est pas du fait de la prise de conscience subite d’un Ministre sur son administration en besoin de reconnaissance !! Si nous étions mauvaises langues, nous pourrions dire qu’il est en campagne.

Ce contrat nous devions l’obtenir.

Pour cesser d’abandonner des dizaines de millions d’euros non dépensés faute de stratégie globale (il y a trois ans, la DGDDI a perdu 30 millions de budget pour louer des hélicoptères au lieu de les acheter par exemple), pour cesser l’hémorragie des effectifs (6000 emplois en 25 ans là où l’Allemagne a multiplié ses effectifs douaniers pour faire face à la fraude et au besoin de la santé et de la sécurité des citoyens), pour honorer enfin le protocole de fin de conflit de 2019 qui se faisait avec un budget en baisse alors qu’il aurait dû augmenter depuis 3 ans...

Et que dire de cette obole que souhaite nous verser le Ministre !!! Une prime pour les enfants sages ? Nous devrions nous contenter des quelques miettes consenties en échange de la promesse d’un Ministre de ne pas supprimer d’effectifs ? (Ces mêmes promesses qu’ ils n’ont d’ailleurs pas tenues à Finances Publiques...) ) D’autant plus que la promesse du ministre de veiller à l’unicité de notre maison risque de ne pas lui survivre.

NON ! Les douaniers méritent mieux que ça !!

Nous voulons une augmentation pérenne qui soit prise en compte dans le calcul de la retraite pour TOUTES et TOUS.

C’est le mandat que nous avons confié à la Directrice générale jeudi soir suite à notre revendication depuis le printemps et sa proposition de consulter le ministre sur cette proposition.

Elle devait nous donner la réponse du Ministre et … RIEN !
Les douaniers et douanières apprécieront !

Alors non, ils ne nous feront pas porter la responsabilité de cet échec. Cet échec, ce mépris, cette rupture unilatérale des négociations, c’est au Ministre que nous les devons !!!

Nous invitons d’ores et déjà tous les collègues à se réunir pour débattre des nécessités d’une grande mobilisation nationale douanière.

Puisque le Ministre ne veut pas venir à nous, nous irons tous ensemble vers le Ministre !

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.