logo-impression
  • Posté le 21 mars 2017 / 161 visites

Douane : le vase déborde à Clermont !

L’intersyndicale des Douanes au grand complet, de la CGT à la CFTC organise une manifestation nationale, jeudi 23 mars à Clermont Ferrand. Nous avons voulu en connaître les raisons auprès de Manuela Dona, secrétaire générale du SNAD CGT (syndicat national des agents des douanes CGT).

FD Finances : bonjour Manu, pourquoi une manifestation nationale maintenant ?

Manuela : devant les nombreuses questions que se posent les agents des douanes depuis de longs mois, devant leur inquiétude, nous avons décidé de nous inviter dans la campagne électorale présidentielle et législative.

FD Finances : dans quel but ?

Manuela : En premier lieu, nous souhaitons obtenir un moratoire sur les suppressions d’emplois qui perdurent depuis plusieurs années, malgré les récentes promesses et déclarations gouvernementales.

Reconnaitre l’administration de la douane comme administration prioritaire nous paraît essentielle dans la période, face au besoin de sécurité des citoyens, sécurité économique, lutte contre le terrorisme et ses multiples financements, mais plus globalement lutte contre tous les trafics.

Devant les nouvelles missions confiées à notre administration, en particulier concernant le terrorisme, les annonces ont été nombreuses, notamment en matière de créations d’emploi, alors même que les suppressions et redéploiements continuent !

FD Finances : On peut comprendre en effet, mais pourquoi une manifestation nationale, qui se veut très mobilisatrice et puissante à Clermont Ferrand, loin des frontières ?

Manuela : parce que le rôle de notre administration dépasse largement la surveillance aux frontières, terrestres ou maritimes, parce que notre rôle économique de contrôle est très important et mis à mal. Et parce qu’il est particulièrement mis à mal, ici, à Clermont Ferrand, en Auvergne ou notre administration décide de fermer 3 bureaux sur 4, faisant de la région la première sans aucune présence douanière si ce n’est symbolique, et encore...
Nous refusons que cette région soit un modèle de désertification, un espace libre laissé à la convoitise de trafiquants de toute sorte.

FD Finances : Les personnels sont en attente et demandeurs de ce type d’action ?

Manuela : tout à fait, et c’est même, à la CGT notre seule boussole, la protection et la défense des agents des douanes et de leurs missions, pour une sécurité maximale des citoyens.

FD Finances : beaucoup de monde jeudi donc, dans les rues de Clermont ?

Manuela : oui, nous attendons énormément de douaniers, de toute la France, de tous les services, de surveillance comme administratifs, des frontières comme de l’intérieur, des marins, etc...

Notre mission, comme le contrôle de la marchandise, sur tout le territoire ne supporte pas de « zone blanche », et nous le ferons savoir à notre direction régionale et à la préfecture, nombreux et déterminés. Et, depuis Clermont, nous nous ferons entendre jusqu’à Bercy !


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.