logo-impression
  • Posté le 7 octobre 2016 / 173 visites

Courrier à la DG - 7 octobre 2016

Vous trouverez ci-dessous le courrier adressé ce jour à la DG suite à "l’attaque" contre la résidence des douanes de TREMBLAY2.

Madame la Directrice Générale,

Le SNAD CGT a été alerté hier, d’exactions commises à l’encontre des habitants de la résidence des Douanes de Tremblay 2. Tôt dans la matinée, une cinquantaine de personnes, pour certaines cagoulées et munies de barres de fer, sont allées sur le parking de la dite résidence afin de menacer les douaniers et leurs familles. Les quelques collègues qui ont tenté de s’interposer ont fait l’objet de menaces physiques directes et ont dû se replier dans les locaux. Les malfaiteurs ont ensuite renversé un véhicule et mis le feu à plusieurs autres. Des photos ont été prises qui vous seront envoyées de manière dématérialisée. Notre organisation essaye de récupérer les vidéos édifiantes de cet acte.

Les cités douanières de Tremblay, placées dans des quartiers dits sensibles, font régulièrement l’objet d’actes de vandalisme et d’incivilité depuis de trop nombreuses années. Les interventions successives des élus locaux et nationaux de l’EPA Masse en témoignent. Il a été porté à notre connaissance que les choses dégénèrent depuis plusieurs mois. Pour exemple, le parking du bâtiment face à la piscine de la ville est devenu une « zone de deal » connue des services de police et nos collègues ne peuvent y stationner qu’à leurs risques et périls.

Une nouvelle étape a été franchie ce 6 octobre. C’est désormais un groupe organisé qui est venu s’en prendre à nos collègues. Leur cible est clairement identifiée, ce sont les douaniers. La menace affichée était qu’ils reviendraient pour perpétrer ce type d’agression, voire pire, dans les plus brefs délais. Le statu quo n’est donc pas envisageable.

La résidence de Tremblay est d’une importance capitale car elle reste un des seuls moyens pour bon nombre de nos collègues de pouvoir se loger de manière décente dans une région où le prix des loyers a explosé au cours des quinze dernières années. Les agents qui y vivent n’ont pas tous les moyens de se loger ailleurs, ni la possibilité de s’éloigner de leur lieu de travail.

Pour ces raisons, nous demandons une intervention rapide de votre part. Le nécessaire doit être fait pour assurer la sécurité des agents et de leurs familles dans les plus brefs délais. La situation actuelle sur Roissy, douloureuse et tendue, exige une rencontre dans les plus brefs délais pour examiner ensemble les solutions à mettre en oeuvre. La situation sociale de la résidence, le récent incident sur les réseaux sociaux (et notre courrier qui a suivi sur la demande d’accélérer le processus d’anonymisation des procédures) et ces récents événements sur le lieu de vie des agents sont autant d’indicateurs qui doivent nous alerter collectivement. Il nous semble, dans un premier temps, que l’appui et l’intervention du Ministère seraient des signes forts pour rassurer les agents. C’est pourquoi notre organisation, par le truchement de la fédération des finances CGT, sollicitera le Cabinet du Ministre pour une mise en oeuvre rapide de mesures de protection.

De même, eu égard aux menaces et aux risques encourus, nous vous demandons que tout soit fait pour reloger dans d’autres lieux le plus rapidement possible les collègues qui en exprimeraient le besoin.

En vous remerciant par avance de l’attention portée et des solutions que vous apporterez à cette situation anxiogène pour la communauté douanière, je vous prie de bien vouloir croire, Madame la Directrice générale, en l’expression de mes sentiments les plus cordiaux.

Pour le SNAD CGT,
Manuela DONA

Pdf à télécharger

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.