logo-impression
  • Posté le 15 avril 2019 / 77 visites

Communiqué de l’intersyndicale nationale du 15 avril 2019

Alors qu’une date de nouvelle rencontre devait nous être communiquée rapidement, nous ne voyons rien venir...
L’intersyndicale nationale a donc décider d’écrire à tous les douaniers

Communiqué de l’intersyndicale nationale aux agents des douanes

Ces derniers jours, à l’appel de nos organisations, plus d’un millier de douaniers se
sont mobilisés pour faire valoir leurs revendications. Nos revendications, que nous
partageons et défendons en commun.

D’abord, le jeudi 11 avril 2019, entre 400 et 500 d’agents se sont rendus au siège de leur direction générale. Ils venaient de tous les horizons de l’Île-de-France. Au sens le plus large du terme : depuis les Directions interrégionales d’Île-de-France et de Paris-Aéroports, jusqu’aux services à compétence nationale CID, DNRED et SNDJ, en passant par des agents de la Direction Générale elle-même.

Dans le même temps, 200 autres collègues d’Occitanie, soit 1/5ème des effectifs se sont déplacés à Montpellier au siège de leur interrégion.

Ailleurs dans l’Hexagone – à Bayonne, Toulouse –, mais également en Outre-Mer – Guadeloupe, Polynésie-Française –, ce sont à chaque fois plusieurs dizaines d’agents qui se sont rendus au siège de leur Direction. Tandis qu’en parallèle, d’autres collègues mènent des actions de sensibilisation des usagers, à Dunkerque, Calais, La Rochelle, Marseille, etc.

De façon unanime, au delà de la réappropriation symbolique de leurs directions (générale et locales), ou de leurs espaces de travail, les personnels et leurs représentants réclament la (ré)ouverture de véritables négociations, auprès de leurs cadres dirigeants.

Force est de constater que ce qui est demandé par toutes, par tous, n’est pas
déraisonnable.

Simplement de la considération par rapport à l’adaptation aux réformes subies depuis plus de 25 ans.

Simplement leur dû par rapport à la baisse du niveau de vie depuis plus d’une décennie.

Simplement de la décence, dans les ordres de service et la gestion disciplinaire du
personnel.

Les agents et leurs organisations ont fait sur toute la période beaucoup d’efforts. S’ils
ont montré depuis le début du mois de mars leur détermination, ils savent faire preuve de leurs sens des responsabilités.

Il appartient au ministère de débloquer cette situation, de faire un pas en direction des personnels et de leurs revendications. De redonner du sens au Politique : en reprenant le fil des négociations sur des bases constructives et en suspendant la répression de la contestation douanière.

LES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DE L’INTERSYNDICALE
CFDT – CFTC – CGT – SOLIDAIRES – UNSA – USD FO
Paris, le lundi 15 avril 2019

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.