logo-impression
  • Posté le 23 septembre 2015 / 90 visites

Agir sans attendre

Si la période estivale permet de prendre un repos bien mérité, l’activité syndicale s’est elle poursuivie, certes de façon moins intense, mais soutenue tout de même.

Les événements de l’été ont nécessité en effet que nous réagissions sur des sujets importants qu’il s’agisse notamment de l’attentat dans le Thalys (missions ferroviaires de la Douane), de l’accident de Tianjin, des moniteurs TPCI ou de la réforme territoriale avec la décision arbitraire et sans négociation du transfert de la DI de Rouen au Havre. La CGT s’est exprimée et a alerté les autorités compétentes (premier ministre et ministres concernés mais aussi la DG). Vous pouvez retrouver les courriers et nos interventions sur le site internet.

Il s’est agi en fait d’insister sur l’utilité des missions douanières
et l’importance des moyens à consacrer à leur exercice.

Il faut bien reconnaître que le mot « douane » a du mal à sortir de la bouche des ministres, du premier comme de celle de bien d’autres. Il faut prendre toute notre place dans ce débat au moment où le gouvernement annonce des créations d’emplois dans certaines administrations pour répondre aux besoins de la population.

Notre exigence de faire de la douane une administration prioritaire
est plus que jamais d’actualité.

A l’heure où l’Administration souhaite contourner l’obstacle intersyndical national en passant par la voie interrégionale, il convient de prendre toutes les dispositions pour empêcher la mise en œuvre du PSD et faire barrage aux restructurations.

C’est ce que font, par exemple, les marins de la BGC de Marseille en refusant le départ de leur moyen naval et donc la suppression de leur unité. Ils rejoignent en cela d’autres collègues (Quimper, Montbéliard, Evreux, Melun, Auch ….) qui n’acceptent pas la disparition de leur outil de travail. C’est de cette façon que nous pouvons défendre et promouvoir un service public douanier efficace, de qualité et de proximité.

Le temps n’est pas à l’attentisme. L’intersyndicale nationale l’a bien compris et propose de réactiver le processus d’action et d’initiatives qui perdure depuis 33 mois maintenant. Il ne faut pas laisser la main à la DG. La CGT douanes considère que l’unité des personnels, la solidarité entre les agents et les services, conditionnent le niveau et la qualité du rapport de force qui a permis jusqu’à présent de stopper le PSD.

Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à contester les orientations « stratégiques » visées par Bercy. Après un mouvement important à la banque de France, une intersyndicale « finances publiques » appelle à la mobilisation pour, là encore, contester la démarche stratégique engagée qui se solderait elle aussi par des fermetures nombreuses de structures et des milliers de suppressions d’emplois. Bercy est en difficulté et redoute la contagion sociale alors que le ton monte entre les directions économiques et financières et la majorité des syndicats. Rien ne va plus. La question d’un mouvement dans les ministères de la sphère financière est clairement posée.

Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à contester les orientations « stratégiques » visées par Bercy. Après un mouvement important à la banque de France, une intersyndicale « finances publiques » appelle à la mobilisation pour, là encore, contester la démarche stratégique engagée qui se solderait elle aussi par des fermetures nombreuses de structures et des milliers de suppressions d’emplois.

Bercy est en difficulté et redoute la contagion sociale alors que le ton monte entre les directions économiques et financières et la majorité des syndicats. Rien ne va plus. La question d’un mouvement dans les ministères de la sphère financière est clairement posée.

Les douaniers sont déjà pleinement engagés
et doivent poursuivre la mobilisation.

Avec la CGT, la bataille contre le PSD doit s’intensifier localement
pour la sauvegarde et la promotion de nos missions,
de nos bureaux et brigades !

Communiqué de rentrée SNAD CGT septembre 2015

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.