logo-impression
  • Posté le 20 janvier 2006 / 386 visites

Salaires : l’appel unitaire à l’action confirmé

Le maigre résultat des négociations d’hier soir valide pleinement la démarche de la CGT et d’une majorité d’organisations de ne pas rester en séance et de refuser d’entrer dans la logique ministérielle d’un maintien du pouvoir d’achat ne passant pas par le seul point d’indice.

En effet, en matière salariale, les ultimes propositions du Ministre - en plus de des 0,5 % au 1er juillet - se bornent à une augmentation complémentaire des traitements de... 0,5 % au 1er février 2007 !

Et encore, cette majoration repoussée aux calendes grecques est-elle conditionnée par le ministre à la signature d’un accord par les organisations syndicales sur les volets social et statutaire.

Tout cela est inacceptable, sur la forme comme sur le fond.

Sans nous prononcer sur les mesures sociales et statutaires, nous ne pouvons que constater et déplorer qu’il n’y a pas de maintien du pouvoir d’achat envisagé pour 2006 et, a fortiori, de rattrapage pour les années antérieures.

D’ailleurs, à l’évidence, la modeste et insuffisante annonce faite sur le 1er février 2007 n’est-elle due qu’à la perspective unitaire d’action du 2 février prochain.

C’est dire si tout milite pour confirmer l’indispensable mobilisation des salariés.

Dans ce cadre, la participation à la journée interprofessionnelle du 31 janvier est incontournable.

Plus que jamais, la construction d’un puissant rapport de forces est à l’ordre du jour. Les conditions sont réunies pour construire partout une mobilisation large et unitaire.

En dépit des manœuvres gouvernementales visant à casser l’unité syndicale, le front unitaire tient bon : les cinq organisations signataires de l’appel commun à l’action le 2 février confirment toutes leur participation à cette journée de mobilisation. Il n’est d’ailleurs pas exclu que ce front s’élargisse.

Pour les salaires dans la Fonction publique,
tous en grève et dans les manifestations unitaires
le 2 février !

Montreuil, le 20 janvier 2006

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.