logo-impression
  • Posté le 16 janvier 2006 / 644 visites

Agir pour les salaires, l’emploi, le service public !

Salaires : le compte n’y est pas !

Les négociations salariales dans la Fonction Publique doivent reprendre ! Le Gouvernement s’obstine à imposer ses règles dans la négociation : « Vous acceptez l’augmentation du pouvoir d’achat, point indiciaire + mesures statutaires + mesures sociales ; ou je décide tout seul ! ». Ce chantage est inadmissible !

Toutes les prévisions envisagent une inflation à 1,8% en 2006, il nous faut 1,8% d’augmentation du point indiciaire. Pour l’instant, le Gouvernement impose une augmentation de 0,5% au 1er Juillet 2006. Quant aux mesures diverses, chiffrées à 0,6%, elles ne concerneront que 20% des fonctionnaires !!! Ces perspectives ne sont pas de nature à résorber la précarité sociale grandissante que connaissent de nombreux salariés de la Fonction Publique. De plus, les nouvelles suppressions d’emplois annoncées représentent un troc Salaire/Emploi inacceptable !

NE CÉDONS PAS AUX SIRÈNES DES BAISSES DES DÉPENSES PUBLIQUES SOIT DISANT INCONTOURNABLES. LES CITOYENS ONT BESOIN D’UN SERVICE PUBLIC FORT ET D’EMPLOIS PUBLICS STATUTAIRES, RECONNUS ET QUALIFIÉS !

LE 19 JANVIER 2006 : le Ministre reçoit à nouveau les syndicats. IMPOSONS DE VERITABLES NEGOCIATIONS SALARIALES !

Motions, Assemblées Générales, Délégations, Pétitions.

Mobilisons-nous les 18 et 19 Janvier 2006 afin de peser sur le cours des discussions.

LE 2 FÉVRIER 2006 : Journée d’action unitaire dans la Fonction Publique, avec grèves et manifestations, pour les SALAIRES et la REFONTE DE LA GRILLE INDICIAIRE.

Si le Gouvernement persiste à ignorer les revendications des salariés de la Fonction Publique, il faut lui dire plus fort, plus nombreux ce que nous voulons ! Comme en 2005, cette journée peut compter pour obtenir une véritable reconnaissance par le rattrapage et l’augmentation du pouvoir d’achat pour TOUTES ET TOUS !

LE 31 JANVIER 2006 : EMPLOIS, SALAIRES, SERVICE PUBLIC, avec l’ensemble des salariés du public et du privé, les chômeurs , les retraités.

La CGT aurait préféré, comme en 2005, s’engager dans un mouvement unitaire. Nous invitons les salariés à poser une nouvelle fois collectivement leurs exigences revendicatives par des actions multiformes le 31 janvier 2006.

Partout, dans les établissements, les entreprises, les départements, des rassemblements et des initiatives auront lieu.

LA CGT FONCTION PUBLIQUE APPELLE À INVESTIR, TOUS ENSEMBLE, LA JOURNÉE DU 31 JANVIER.

LE 14 Février 2006 : la fameuse directive Bolkestein revient au Parlement Européen.

Un tel dispositif encouragerait les entreprises à délocaliser leurs sièges dans les pays où la législation est la plus avantageuse et la moins coûteuse pour elles ! C’est également une menace pour les Services Publics !

Dans le cadre de la Confédération Européenne des Syndicats, la majorité des syndicats français a décidé de manifester ensemble à Strasbourg ce jour là.

La CGT s’est fixée un objectif de 5.000 participants auxquels s’ajouteront d’autres initiatives dans le pays pour permettre l’expression de celles et ceux qui ne pourraient y aller.

Ces rendez vous d’actions revendicatives, avec d’autres initiatives comme le 24 janvier ou le 1er février dans plusieurs secteurs, participent à la mobilisation nécessaire pour faire céder le gouvernement.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.