logo-impression
  • Posté le 4 octobre 2010 / 342 visites

Les retraités parlent aux actifs...

Ci-dessous, un petit billet d’humeur de notre camarade Robert Jevaudan, 87 ans, qui conserve toujours le même esprit combatif . Un bel exemple de détermination pour tous les douaniers en lutte dans le mouvement contre la réforme des retraites !


Au soir du 17 septembre les mêmes mensonges du pouvoir …

Woerth, toujours ministre du travail, a eu les éternels mêmes mots à la télévision :

« Réforme nécessaire et incontournable » dit-il. Sa nécessité existe, certes, provoquée par une évolution économique et sociale, que les salaires ont subie et qu’on leur fait payer, doublement avec la crise. Le mot de chômage Woerth ne l’a pas prononcé, alors qu’il est le responsable essentiel du manque de financement

Pour lui l’allongement de la vie la rendrait « incontournable », comme si c’était une catastrophe, qui oblige à des sacrifices (pour nous seuls quasiment), alors que le silence est fait sur les véritables moyens d’un financement pérenne.

Cette réforme dit Woerth, encore va « sauver les retraites » sous entendu par répartition, alors que le pouvoir et le MEDEF font tout pour pousser à la retraite par capitalisation, sous ses différentes formes , dont on connaît le sort après la crise !

Les mêmes mots qu’en 2008 ou le rendez-vous fixé a été escamoté parce que le résultat des réformes de 1993 et 2003 a été d’abaisser le montant des retraites, sans régler le problème du déficit ! Pour recommencer en 2018 ?!

Les propositions syndicales doivent être discutées, négociées réellement, pour une autre issue. Et d’abord pour les femmes, pour la pénibilité (nous en savons quelque chose) et pour les jeunes sans avenir. Nous continuerons !

Pour le SNAD-CGT,
Robert Jevaudan


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.